Mois d'Avril 2024

Lundi 7 avril 2024 à 19h "Chroniques de Téhéran" de Ali Asgari et Alizera Khatami Né à Téhéran, Ali Asgari est un réalisateur, scénariste et producteur dont les films se concentrent sur la vie des Iranien·ne·s vivant en marge de la société. Deux de ses courts métrages ont été nominés pour la Palme d'Or à Cannes. Alireza Khatami (1980, Iran) est un cinéaste qui instille des éléments fantastiques dans des récits réalistes. Ses films explorent des thèmes de la mémoire, du traumatisme et de l'identité sur fond d'humour noir.

Critique : À travers les petits tracas de la vie quotidienne subis par la population, Ali Asgari et Alireza Khatami dressent un réquisitoire implacable contre le régime des mollahs et son absurdité totalitaire. Un film aussi percutant qu'indispensable. La structure de Chroniques de Téhéran leur a été inspirée par la poésie classique persane, dans laquelle les vers sont autonomes mais mis bout à bout forment un ensemble qui en donne le sens. Le film démontre une fois de plus la capacité de résilience et l'incroyable inventivité du cinéma iranien pour réaffirmer sa liberté, sans rien céder sur la qualité formelle et narrative de ses films. Las d'attendre des autorisations pour faire leurs propres films – ce qui donne matière à l'un des sketchs les plus savoureux –, ils ont coécrit celui-ci, mis leur argent en commun, appelé quelques amis et tourné en sept jours. Chaque comédien pensait tourner dans un court métrage et ne savait rien de l'ensemble du projet, afin de les protéger d'éventuelles répercussions qui n'ont pas manqué d'advenir après la sélection du film au Festival de Cannes l'année dernière.(La Croix)

Synopsis : La vie quotidienne à Téhéran à travers neuf visages : un homme déclare la naissance de son fils, une mère prépare sa fille pour la rentrée scolaire, une directrice convoque une élève, une femme conteste une contravention, une jeune fille se rend à un entretien d'embauche, un jeune homme obtient son permis de conduire, un chômeur répond à une annonce, un réalisateur demande une autorisation de tournage, une femme cherche à retrouver son chien.


Vendredi 29 Mars à 19 h "Tombés du camion" réalisé par Philippe Pollet-Villard réalisateur, écrivain, scénariste et acteur français, né le 30 octobre 1960 à Annecy...Il s'installe à Paris et commence à travailler dans la publicité où il apprend le travail de la photographie, du dessin animé et de l'illustration...Parallèlement, il suit des cours de théâtres pour apprendre la direction d'acteurs, et commence à participer à la réalisation de films. Il signe son premier court-métrage en 1997. Le Mozart des pickpockets lui vaut l'Oscar et le César du meilleur court-métrage en 2008 ainsi que les Grand prix des festivals 2007 de Clermont-Ferrand et Cognac.

Synopsis : Lorsque son chalutier tombe en panne, Stan, vieux marin bourru, peine à trouver sa place sur la terre ferme.Françoise, sa femme, et ses deux fils gendarmes, ont l'habitude de son mauvais caractère et de ses petites embrouilles, mais ses ennuis prennent une autre ampleur quand il rentre à la maison avec Bahman, 10 ans, trouvé dans un carton volé…


Lundi 25 Mars 2024 à 19 h "Salle des profs" Ilker Catak , offert aux adhérents!! Ilker Çatak est né en 1984 à Berlin dans une famille d'immigrés turcs. À l'âge de douze ans, il déménage à Istanbul et passe son baccalauréat à l'école de l'ambassade. Il retourne ensuite en Allemagne et travaille pendant quatre ans pour des productions cinématographiques allemandes et internationales. 

Synopsis : Carla, professeur au collège, assiste impuissante à l'interrogatoire de deux élèves, auxquels un professeur demande de signaler qui aurait pu voler une somme d'argent. Quelques jours plus tard, constatant d'autres vols, elle décide de laisser la webcam de son ordinateur allumée. Un nouveau vol est alors perpétré, et le dessin sur la chemise du voleur lui permet de confronter la secrétaire, qui cependant nie les faits. Elle décide alors de montrer la vidéo à la directrice. 


Dimanche 17 mars 2024, à 19h "Nuit noire en Anatolie" d'Ozcan Alper réalisateur et scénariste turc, né en 1975...Özcan Alper est un réalisateur du réel. Il part de matériaux existants, des choses, vues, lues, observées dans son pays, la Turquie. Il a été marqué par un fait divers sordide: la disparition d'un étudiant parti travailler dans une ville "connue pour ses inclinations nationalistes". Le père n'a reçu aucune aide dans sa recherche désespérée pour retrouver son fils. Pour son quatrième long-métrage, Özcan Alper tend un miroir à la société turque. Özcan Alper sait filmer. Ses plans sont une succession de tableaux, beaux à en devenir oppressants.

"L'histoire du film se déroule parmi des gens ordinaires, dans une petite ville de montagne. J'ai vu de nombreuses photographies représentant un tel environnement sous de nombreux régimes autoritaires à travers le monde. Ce qui me motive principalement et me pousse à réaliser ce film, c'est le processus politique qui constitue l'arrière-plan de l'histoire. Avec ce film, j'essaie de montrer comment les désirs réprimés par la société, la sexualité non exprimée, peuvent créer un climat de peur et de violence", explique le réalisateur.

Synopsis : Nuit noire en Anatolieest comme un western des temps modernes. Ishak, interprété par un Berkay Ateş ténébreux et tourmenté, gagne sa vie en jouant du luth dans une boîte de nuit. Célibataire, solitaire, il se contente d'une vie toute simple. Il vit seul, il vit aussi dans le passé qu'il n'arrive pas à oublier. Un jour, il rejoint son village natal qu'il a dû abandonner soudainement pour se rendre au chevet de sa mère. Le passé meurt rarement, il revient au présent au moindre souvenir. Et les villageois ne veulent pas de cette mémoire, enfouie dans les méandres de la culpabilité. Alors, ils se montrent hostiles envers Ishak. Ils l'invitent à retourner dans sa ville. Le musicien doit leur faire face, mais aussi affronter son propre passé qui ne passe pas.


Lundi 11 Mars 2024, à 19h30 "Green Border" de Agnieszka Holland (Lion d'or, Prix du cinéma européen du meilleur film)...née le 28 novembre 1948 à Varsovie, est une réalisatrice polonaise.

Synopsis :Ayant fui la guerre, une famille syrienne entreprend un éprouvant périple pour rejoindre la Suède. À la frontière entre le Bélarus et la Pologne, synonyme d'entrée dans l'Europe, ils se retrouvent embourbés avec des dizaines d'autres familles, dans une zone marécageuse, à la merci de militaires aux méthodes violentes. Ils réalisent peu à peu qu'ils sont les otages malgré eux d'une situation qui les dépasse, où chacun tente de jouer sa partition.


Lundi 4 Mars 2024 à 19 h "A Man" de Kei Ishikawa, cinéaste japonais né en 1977, formé à l'Ecole nationale de cinéma de Lodz, en Pologne. Un film noueux et étonnamment placide, adapté d'un roman du même nom de Keiichiro Hirano, écrivain de la même génération, Prix Yomiuri 2018 (le Goncourt japonais) et non traduit en français.

Synopsis : Dans la lointaine préfecture de Miyazaki, à la pointe sud de l'Archipel, une femme remariée (Sakura Ando), responsable d'une papeterie, découvre à la mort de son époux bûcheron (Masataka Kubota), rencontré cinq ans auparavant dans un moment de détresse, que celui-ci vivait sous une identité d'emprunt. L'inconnu avait, en effet, usurpé l'état civil d'un jeune héritier de station thermale, depuis lors porté disparu, ce qui laisse soupçonner un possible motif de meurtre. La veuve charge son avocat, Akira Kido (Satoshi Tsumabuki), de mener l'enquête, et de sonder le gouffre laissé par son mari. A Man, selon le titre anglais, soit « un homme » indéfini, oscillant entre quelqu'un et n'importe qui.

"Dans un pays où les identités sont aussi figées que le Japon, la place non occupée que laisse l'inconnu, planté comme un grand point d'interrogation, en vient à déstabiliser l'ensemble du corps social, ici représenté par toute la galerie des personnages. A commencer par l'avocat qui, prenant les rênes du récit, se voit sans cesse ramené à ses origines coréennes (bien qu'il soit déjà de la troisième génération), au fil d'une investigation s'enroulant autour de lui par flash-back successifs..."(Le Monde) "Dans une mise en scène subtile et brillamment orchestrée, servie par trois comédiens formidables dont Sakura Ando déjà remarquée chez Kore-eda, Kei Ishikawa livre une autopsie sans pitié des carcans de la société japonaise". (La Croix)


Mois de Février 2024

Dimanche 25 février 2024 à 19 h "La zone d'intérêt" de Jonathan Glazer, (58 ans) réalisateur et scénariste né à Londres, entame une carrière dans le théâtre avant de se rediriger vers le cinéma Son œuvre est souvent caractérisée par la représentation de personnages désespérés lui permettant d'explorer des thèmes comme la solitude, l'aliénation créant une esthétique visuelle audacieuse couplée à une musique volontairement dramatique. Pour La Zone d'intérêt, il a remporté à la fois le Grand Prix et le Prix FIPRESCI (critique internationale) au Festival de Cannes 2023. Il a été nommé pour l'Oscar du meilleur réalisateur et l'Oscar du meilleur scénario adapté lors de la 96e cérémonie des Oscars. En 2004, il réalise aux États-Unis son deuxième long métrage Birth, avec Nicole Kidman en vedette. En 2013, il réalise Under the Skin, une adaptation libre du roman de science-fiction du même nom de Michel Faber

Synopsis : Le commandant d'Auschwitz Rudolf Höss et son épouse Hedwig réalisent sur un terrain directement adjacent au mur du camp leur vision d'une vie de rêve avec une famille nombreuse, une maison et un grand jardin. Cependant, lorsque Rudolf doit être muté à Oranienburg, leur petite vie idéale menace de s'effondrer et il cache l'information à son épouse. Quand Hedwig l'apprend, elle refuse de quitter sa maison de rêve.

"La Zone d'intérêt" est le quatorzième roman de l'auteur anglais Martin Amis (romancier britannique), publié en 2014 


Dimanche 18 février 2024 à 19 h "May december"de Todd Haynes né le 2 janvier 1961 dans le quartier d'Encino à Los Angeles, est un réalisateur, scénariste et producteur américain de films indépendants.

Synopsis : Vingt ans après leur célèbre mariage, largement couvert par les tabloïds, un couple cède à la pression lorsqu'une actrice hollywoodienne les rencontre pour faire des recherches en vue d'un film sur leur passé.


Lundi 12 Février 2024 "La tête froide" à 19 h film de Stéphane Marchetti et en "sa présence" ...né en 1978 à Lyon) est un scénariste et réalisateur français de documentaires et de fictions...Il crée Playprod en 2004, sa société de production de documentaires et de reportages avec Alexis Monchovet. Ensemble, ils reçoivent le prix Albert-Londres1 en 2008 dans la catégorie audiovisuelle et le FIPA d'or dans la catégorie Grands Reportages2 en 2007 pour leur film Rafah, chroniques d'une ville dans la bande de Gaza.

Synopsis : Même par un hiver glacial, Marie, la quarantaine, vit dans son mobile home en montagne non loin de Briançon (Hautes-Alpes). Obligée de jouer à cache-cache avec le gérant du camping faute de pouvoir payer son loyer, elle complète ses maigres revenus de barmaid dans une boîte de nuit par un trafic de cigarettes : elle achète des cartouches en Italie qu'elle revend plus cher en France. Alex, son amant gendarme, accepte de lui indiquer sur quelles routes passer pour éviter d'être contrôlée par ses collègues. Lorsqu'elle rencontre Souleymane, jeune réfugié, prêt à tout pour rejoindre sa petite sœur, elle s'embarque dans un engrenage bien plus dangereux qu'elle ne l'avait imaginé.


Dimanche 4 février 2024 à 19 h "L'innocence" de Hirokazu Kore-eda... né le 6 juin 1962 à Tokyo, est un réalisateur japonais. Il est réputé pour son approche novatrice, non spectaculaire et quasiment documentaire du cinéma de fiction

Synopsis : Dans l'école d'une ville de banlieue, une bagarre éclate entre des enfants. Cet événement apparemment anodin dégénère en une grosse affaire qui implique toute la communauté et les médias. Un jour, ces enfants disparaissent soudainement.

Musique au piano de Ryuichi Sakamoto


Mois de Janvier 2024

Lundi 29 Janvier 2024 à 19h30 "Si seulement je pouvais hiberner" de Zoljargal Purevdash (Prix Un certain regard, Prix de la mise en scène - Un certain regard, Prix du jury - Un certain regard) dans son premier long-métrage , la réalisatrice mongole se penche sur les conditions de vie difficiles dans le district des yourtes d'Oulan Bator...Avec son film Zoljargal Purevdash entre dans l'histoire du cinéma en tant que première réalisatrice de Mongolie au Festival de Cannes. Elle a étudié le cinéma à l'université d'Obirin de Tokyo (Japon) grâce à une bourse durement obtenue. Passionnée par son pays et ses problématiques sociales et écologiques, l'autrice aspire à relater la Mongolie contemporaine et notamment les problèmes de la pollution contemporaine qui empoisonne la population d'Oulan-Bator, capitale de Mongolie. En effet, cette capitale est la plus polluée au monde, en particulier dans le quartier des Yourtes où elle vit et où les habitants sont contraints de brûler du charbon pour survivre aux températures hivernale atteignant – 35°C.

Synopsis : Ulzii (Battsooj Uurtsaikh), un adolescent pauvre mais fier, vit avec sa fratrie et leur mère dans le district des yourtes d'Oulan-Bator, un quartier défavorisé. Ulzii est un génie en physique et, encouragé et soutenu par son professeur, il est déterminé à remporter un concours scientifique pour obtenir une bourse afin de poursuivre ses études à l'étranger. Sa mère (Ganchimeg Sandagdorj), analphabète, peine à faire vivre ses enfants depuis la mort de son mari. Lorsqu'elle trouve un emploi à la campagne, elle laisse Ulzii s'occuper de ses jeunes frères et sœurs. L'adolescent tente de poursuivre l'école tout en prenant soin de sa fratrie. Les enfants, livrés à eux-mêmes, vont devoir affronter le rude hiver mongol. Adolescent empli d'énergie et d'initiative, Ulzii a foi en la possibilité d'un avenir meilleur et finit par accepter un travail risqué pour s'occuper d'eux afin de pouvoir acheter du charbon pour tempérer la yourte.


Lundi 22 janvier 2024 à 19h15 "Fremont" de Babak Jalali... réalisateur, producteur et monteur iranien, né en 1978... vit principalement à Londres depuis 1986...Il possède un master en sciences politiques de l'Université de Londres et un diplôme en cinéma de la London Film School. Il réalise quatre courts métrages et participe à la résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes où il développe son premier long métrage Frontier Blues (2009)

Synopsis : Donya, jeune réfugiée afghane de 20 ans, travaille pour une fabrique de fortune cookies à San Francisco. Ancienne traductrice pour l'armée américaine en Afghanistan, elle a du mal à dormir et se sent seule. Sa routine est bouleversée lorsque son patron lui confie la rédaction des messages et prédictions. Son désir s'éveille et elle décide d'envoyer un message spécial dans un des biscuits en laissant le destin agir.


Dimanche 14 Janvier 2024 à 19h "Lost Country" de Vladimir Perišić réalisateur serbe né en 1976 à Belgrade.

Cinéaste rare, Vladimir Perisic n'a pas réalisé de long-métrage depuis son segment dans le film collectif Les Ponts de Sarajevo. Le réalisateur serbe explique son absence : « J'avais aussi encore besoin d'un sentiment de nécessité pour refaire un film. Ordinary People avait été porté par une urgence, par un geste politique : c'était très important de le faire avant que Radovan Karadžić (ex-président de la République Serbe de Bosnie) et Ratko Mladić (chef de l'armée de la République Serbe de Bosnie) ne soient arrêtés (puis condamnés pour crime contre l'humanité). » Dans Lost Contry, Vladimir Perisic s'inspire de son histoire personnelle, pour cela il a été aidé par Alice Winocour. « Elle m'a aidé à construire un récit qui m'éloigne de mon histoire personnelle comme ce qu'elle a pu faire avec son film Revoir Paris. Je ne sais pas si, seul, j'aurais pu y arriver », précise le cinéaste.
Synopsis : Serbie, 1996. Pendant les manifestations étudiantes contre le régime de Miloševic, Stefan,15 ans, mène dans le feu des événements sa propre révolution : voir dans sa mère une complice du crime et trouver la force de la confronter.(Critique Gregory Coutaut des 400 coups, 7 salles à Angers) "Quand on découvre Stefan, 15 ans, au début du film, il est dans les cimes mais pas dans la lune pour autant. Assis au sommet d'un arbre, il a pour ainsi dire le regard déjà tourné vers l'avenir, ce qui ne l'empêche pas d'être très proche de son grand père et de venir l'aider dans son verger. L'absente de cette équation idyllique, c'est la mère de Stefan. Celle-ci a beau se nommer Maklena (un double hommage à Marx et Lénine !), elle travaille à la ville comme porte-parole du régime de Slobodan Milosevic. Nous sommes en 1996 et ce denier n'a pas encore été jugé mais la Yougoslavie n'existe déjà plus en tant que telle. Ce « pays perdu » n'est plus qu'un nom brodé sur des vêtement olympiques d'antan.
Le cinéaste serbe Vladimir Perišic revient a la Semaine de la Critique 14 ans après y avoir présenté son premier long métrage Ordinary People. Dans Lost Country, il fait le récit d'apprentissage d'un adolescent qui se retrouve pris entre une nouvelle conscience politique glanée auprès d'amis lycéens progressistes et une loyauté affectueuse envers sa mère qui s'avère ne pas être forcément du bon côté de l'Histoire. Si le film souligne la banalité du mal, il a pourtant la bonne idée de justement ne pas faire de la mère un personnage banal. Affectueuse mais pas niaise, stricte mais pas monstrueuse, Maklena est aussi intrigante que les bijoux et tailleurs tout juste un peu trop guindés qu'elle porte en permanence, en ayant l'air de trouver ça tout à fait normal.
Scènes de révélation chez l'opticien, manifestations ayant lieu pile sous les fenêtres des protagonistes… Lost Country ne craint ni les symboles ni les scènes bien lisibles ; cela pourrait virer à la facilité mais la présence au générique de la brillante cinéaste française Alice Winocour (créditée en tant que coscénariste) vient rééquilibrer le tout. On retrouve en effet ici le talent de cette dernière pour raconter avec une limpidité qui vient paradoxalement mettre en lumière toute l'ambiguïté de la situation. Lost Country est un film accessible, solide, qui résonne intelligemment avec aujourd'hui.
Gregory Coutaut


Lundi 8 Janvier 2024 "Goodbye Julia" à 19h30 réalisateur Mohamed Kordofani, réalisateur et scénariste soudanais qui vit à Bahreïn et a travaillé comme ingénieur aéronautique. Il s'agit du premier film soudanais jamais présenté au Festival de Cannes... ( Prix du jury, Prix de la mise en scène... d'un certain regard)

Le journal Lacroix : "À travers la rencontre de deux femmes que tout oppose, le réalisateur soudanais Mohamed Kordofani montre les ravages du racisme dans son pays à la veille de l'indépendance du Soudan du Sud. Magnifiquement interprété, ce drame intime est une ode à l'amitié féminine et à l'émancipation possible. 

Synopsis : Mona, une ancienne chanteuse populaire du Nord appartenant à la classe moyenne supérieure, qui vit avec son mari Akram, cherche à atténuer son sentiment de culpabilité pour avoir causé la mort d'un homme du Sud en employant Julia, la femme de ce dernier qui ne se doute de rien, comme femme de chambre.  

Mois de Décembre 2023

  • Dimanche 17 décembre à 19h00 : "Levante" de Lillah Halla, réalisatrice brésilienne diplômée de l'école EICTV de Cuba
  • Synopsis : Sofia, une joueuse de volley-ball adolescente, voit son avenir menacé lorsque, à la veille d'un transfert qui pourrait bouleverser son destin, elle se retrouve confrontée à une grossesse non désirée. Dans une société brésilienne où l'avortement est illégal, elle tente désespérément de trouver une clinique qui pourra lui venir en aide.

  • Dimanche 10 décembre à 18h30 : "Little Girl Blue" de Mona Achache... née le 18 mars 1981 , est une réalisatrice et scénariste française Occasionnellement, elle a joué quelques petits rôles
  • Synopsis : À la mort de sa mère, Mona Achache découvre des milliers de photos, de lettres et d'enregistrements, mais ces secrets enfouis résistent à l'énigme de sa disparition. Alors, par la puissance du cinéma et la grâce de l'incarnation, elle décide de la ressusciter pour rejouer sa vie et la comprendre.

Lundi 4 décembre 2023 " "Simple comme Sylvain" de Monia Chokri à19h15... Monia Chokri née le 27 juin 1982 à Québec, est une actrice et réalisatrice québécoise. 

Synopsis : Sophia, professeur d'université à la vie confortable et au mariage stable, mais peu excitant avec Xavier, voit sa vie bouleversée lorsqu'elle croise Sylvain, un ouvrier du bâtiment que le couple engage pour rénover leur maison d'été.  


Mois de Novembre 2023

Le dimanche 26 novembre 2023 à 19 h "La passion de Dodin Bouffant" de Trần Anh Hùng (en présence de josy Bandecchi restauratrice)

Trân Anh Hùng, né le 23 décembre 1962 à Đà Nẵng au Sud Viêt Nam, est un réalisateur français d'origine vietnamienne.

Synopsis : En France vers 1885, Eugénie travaille depuis 20 ans comme cuisinière pour le célèbre gastronome Dodin. De leur amour commun pour la gastronomie naissent des plats uniques, si savoureux et délicats qu'ils attirent de nombreux clients du monde entier.


Lundi 20 Novembre 2023 à 19 h15 "Linda veut du poulet" de Chiara Malta et Sébastien Laudenbach...Chiara Malta, née à Rome et vivant à Paris depuis 2002, a réalisé plusieurs courts-métrages entre fiction, animation et documentaire, primés dans de nombreux festivals internationaux. On peut noter L'Isle, J'attends une femme et L'Amour à trois, diffusé sur France. Sébastien Laudenbach, né le 12 octobre 1973 à Arras, est un réalisateur dans le domaine de l'animation, scénariste, producteur et illustrateur français. César du meilleur film d'animation, Prix du cinéma européen du meilleur film d'animation

Synopsis : Non, ce n'est pas Linda qui a pris la bague de sa mère Paulette ! Cette punition est parfaitement injuste ! Et maintenant Paulette ferait tout pour se faire pardonner, même un poulet aux poivrons, elle qui ne sait pas cuisiner. 


Le dimanche 12novembre 2023 à 18 h "Notre corps" de Claire Simon en présence du docteur Lbghi, gynécologue obstétricien de la clinique St Jean.

La réalisatrice Claire Simon a eu l'occasion de filmer à l'hôpital l'épopée des corps féminins, dans leur diversité, leur singularité et leur beauté, tout au long des étapes sur le chemin de la vie. Un parcours de désirs, de peurs, de luttes et d'histoires uniques que chacune est seule à éprouver.

Claire Simon est une scénariste, actrice, directrice de la photographie, monteuse et réalisatrice française, née en juillet 1955 à Londres. Elle est l'auteure de plusieurs films documentaires, Les Patients, Récréations, et Coûte que coûte récompensés dans de nombreux festivals


Lundi 6 novembre 2023 à 19h "le procès Goldman" de Cédric Kahn né le 17 juin 1966 à Fontenay-aux-Roses dans les Hauts-de-Seine, est un scénariste, acteur et réalisateur français.

Synopsis : En novembre 1975, débute le deuxième procès de Pierre Goldman, militant d'extrême gauche, condamné en première instance à la réclusion criminelle à perpétuité pour quatre braquages à main armée, dont un ayant entraîné la mort de deux pharmaciennes. Il clame son innocence dans cette dernière affaire et devient en quelques semaines l'icône de la gauche intellectuelle. Georges Kiejman, jeune avocat, assure sa défense. Deux frères au destin opposé : l'un est une vedette de la variété française, l'autre incarnait une figure mythique de la gauche révolutionnaire, avant de frayer avec le banditisme et de finir assassiné. Les trajectoires de Jean-Jacques et Pierre Goldman illustrent les tiraillements d'une gauche juive aujourd'hui disparue. Le réalisateur Cédric Kahn et la scénariste Nathalie Hertzberg racontent les retentissements du Procès Goldman, et nous plongent dans l'univers intellectuel du "juif polonais né en France".


Mois de Octobre 2023

Le lundi 30 octobre 2023 "La sirène" à 19h de l'Iranienne Sepideh Farsi, écrit par Javad Djavahery, avec la musique originale d'Erik Truffaz.

Ce long métrage se déroule en 1980, au sud de l'Iran. Les habitants d'Abadan résistent au siège des Irakiens. Omid, 14 ans, a décidé de rester sur place mais tandis que l'étau se resserre, il va tenter de sauver ceux qu'il aime en fuyant la ville à bord d'un bateau abandonné.

Par ces choix multiples et la diversité de portraits présentés, La Sirène est un film riche qui déborde d'émotions et de qualités, notamment visuelles.


Lundi 23 octobre film Ciné Resto, le film à 19 h 15 et le repas chez Kim 20 h 45 "Les feuilles mortes" de Aki Kaurismäki réalisateur finlandais, né le 4 avril 1957 à Orimattila.

Prix du Jury au Festival de Cannes 2023: « Les feuilles mortes » .

Synopsis :Ansa, une femme célibataire, vit et travaille dans un supermarché à Helsinki. Une nuit, elle rencontre Holappa, un travailleur tout aussi solitaire et alcoolique. Malgré l'adversité et les malentendus, ils tentent de construire une relation.


Lundi 16 octobre 2023 "Les Tournesols sauvages'"de Jaime Rosales, à 19 h...Jaime Rosales est un réalisateur, scénariste et producteur de cinéma espagnol, auteur notamment de La soledad. C'est un auteur singulier, en perpétuelle réflexion et expérimentation. Tant son propos que son langage esthétique se radicalisent de film en film.

Synopsis : À Barcelone, Julia, 22 ans, élevant seule ses deux enfants, rêve de liberté et d'émancipation. Comme un tournesol suivant sans relâche la lumière, elle part chercher le soleil sous d'autres horizons. Lorsque le hasard remet sur son chemin deux hommes qu'elle a connus par le passé, la voilà confrontée à des émotions contraires.


Dimanche 8 Octobre 2023 à 19 h "Perfect days" de Wim Wenders... (en avant première) ( Prix d'interprétation masculine du Festival de Cannes) Wim Wenders, né le 14 août 1945 à Düsseldorf en Allemagne, est un réalisateur, producteur de cinéma, scénariste et photographe allemand. Il est l'un des représentants majeurs du nouveau cinéma allemand des années 1960-70

Prix d'interprétation masculine pour sa prestation Kōji Yakusho dans Perfect Days Synopsis : Hirayama travaille à l'entretien des toilettes publiques de Tokyo et semble se satisfaire d'une vie simple. En dehors de sa routine quotidienne très structurée, il s'adonne à sa passion pour la musique et les livres. Il aime les arbres, et les prend en photo. Une série de rencontres inattendues révèlent peu à peu son passé. Une réflexion profondément émouvante et poétique sur la recherche de la beauté dans le monde quotidien qui nous entoure.


Lundi 2 octobre 2023 à 19h "L"enlèvement" (en avant première) de Marco Bellocchio, réalisateur, scénariste et producteur italien, né le 9 novembre 1939 à Bobbio, province de Plaisance, Italie.

Synopsis : En 1858, dans le quartier juif de Bologne, les soldats du pape font irruption dans la maison de la famille Mortara. Sur ordre du cardinal, ils ont été envoyés pour s'emparer d'Edgardo, le fils de six ans de la famille. Selon le témoignage d'un ancien serviteur, le garçon a été secrètement baptisé lorsqu'il est tombé malade alors qu'il était enfant. La loi pontificale est définitive : il doit recevoir une éducation catholique. Ses parents se battent pour le revoir, soutenus par une opinion publique de plus en opposée au pouvoir de l'Église. Mais le pape n'accepte pas de rendre l'enfant. Au fur et à mesure qu'Edgardo grandit dans la foi catholique, le pouvoir temporel de l'Église diminue et l'unification de l'Italie commence 

Mois de Septembre 2023

Lundi 25 septembre 2023 "Ama Gloria" de Marie Amachoukeli née le 16 juillet 1979 à Paris est une réalisatrice et scénariste française de cinéma... Avec Ilça Moreno

« Àma Gloria » a fait l'ouverture de la Semaine de la critique au Festival de Cannes. Une chronique émouvante entre la France et le Cap-Vert, qui raconte l'amour d'une nounou, incarnée par Ilça Moreno, et d'un enfant. 


Lundi 18 septembre 2023 à 19 h "Anatomie d'une chute" de Justine Triet... Palme d'or à Cannes 2023, césar du meilleur film, Prix du public 2023.

Justine Triet est née le 17 juillet 1978 à Fécamp, est une réalisatrice, scénariste et actrice français. Sa filmographie : "Sibyl" 2019, "Victoria" 2016, "La bataille de Solférino" 2013, "Vilaine fille mauvais garçon" 2012, "Des ombres dans la maison" 2010, "Chroniques" 2005.

Synopsis : Sandra, Samuel et leur fils malvoyant de onze ans, Daniel, vivent depuis un an loin de tout, à la montagne. Un jour, Samuel est retrouvé mort au pied de leur maison. Une enquête pour mort suspecte est ouverte.


Dimanche10 septembre 2023 à 19 h "Rendez-vous à Tokyo" de Daigo Matsui né au Japon le 02 novembre 1985 (37 ans) Daigo Matsui à réalisé le film : Afro Tanaka en 2012 ...Il a été l'un des scénaristes d'un drama : Futatsu no supika en 2009.

Synopsis : Rendez-vous à Tokyo nous raconte l'histoire, assez banale, d'un couple, à travers une construction originale de la narration : il vaut mieux ne pas trop en savoir avant de voir le film. Voici donc une critique garantie « sans spoiler » du premier film de Daigo Matsui largement distribué en 


Mois de Juillet 2023

Lundi 31 juillet 2023 à 19 h "Les herbes sèches" de Nuri Bilge Ceylan... né le 26 janvier 1959 (64 ans) à Istanbul, Il est diplômé de l'université du Bosphore en ingénierie électrique et poursuit ensuite des études de cinéma à l'université des beaux-arts Mimar-Sinan

Son œuvre, exigeante et austère, décrit par petites touches impressionnistes la difficulté de vivre pleinement sa vie dans les sociétés modernes à travers la peinture des relations intimes et sociales, contaminées par le rapport de classes : la famille, l'amitié et bien sûr le couple, ce qui vaut au cinéaste des comparaisons avec Michelangelo Antonioni, voire Ingmar Bergman dans un registre toutefois beaucoup plus méditerranéen...Le cinéaste a écrit les scénarios de ses trois derniers films en compagnie de son épouse, Ebru Ceylan, avec laquelle il joue dans Les Climats. Si une partie de la critique internationale admire son œuvre, l'autre reproche souvent au metteur en scène son extrême lenteur, son esthétisme, voire son académisme auteuriste. C'est souvent la notion de durée qui rebute le spectateur dans les films de Ceylan qui privilégient les temps de latence, les moments de vide et d'attente, ainsi que la réduction de l'intrigue et des dialogues au strict minimum...Le cinéaste filme au plus près la souffrance muette et indicible de ses personnages dans une esthétique contemplative et mélancolique.

Synopsis : Après avoir enseigné pendant quatre ans dans l'école locale d'un village reculé d'Anatolie, Samet et son collègue Kenan sont confrontés à des accusations de harcèlement sexuel de la part de deux élèves.


Dimanche 23 juillet à 19 h "l'éducation d'Ademoka" de Adilkhan Yerzhanov...Né en août 1982 Adilkhan Yerzhanov est sorti diplômé de la Kazakhstan National Academy of Arts en 2009, avant de poursuivre sa formation à New York grâce à une bourse. Primé dès 1999 pour le scénario de la première série d'animation kazakh, son troisième long métrage, The Owners (Ukkili kamshat), est présenté aux Festivals de Cannes et de Toronto en 2014. En 2018, son 5e film "La tendre indifférence du monde" est remarqué à Cannes. Cinéaste prolifique, il a tourné les neuf longs-métrages suivants en quatre ans.

Synopsis : La jeune Ademoka souhaite aller à l'école mais son statut de Lyuli - sorte de gitan d'Asie Centrale - la destine à la mendicité. Erkin, autrefois écrivain célèbre, aujourd'hui professeur insolite, vient d'être renvoyé de son école. Il va repérer le talent d'Ademoka et décide de la prendre sous son aile, en lui transmettant une éducation...


lundi 17 juillet 2023 à 19 h ""Vers un avenir Radieux" Drame Comedis de Nanni Moretti,Giovanni Moretti, dit Nanni Moretti, né le 19 août 1953 à Brunico dans le Trentin-Haut-Adige, est un réalisateur, scénariste et acteur de cinéma italien. Il est également producteur, distributeur et directeur de salle via ses sociétés Sacher Film, Sacher Distribuzione et son cinéma le Nuovo Sacher.

Synopsis :Difficile de résumer le dernier film de Moretti tant il est foisonnant. Un cinéaste italien renommé s'apprête à tourner son nouveau film qui se déroule en 1956, lorsque les chars russes détruisent la Hongrie. Mais entre son producteur au bord de la faillite, son couple en crise et sa fille qui le délaisse, tout semble jouer contre lui ! Sans parler du film qu'il aimerait faire et d'un jeune réalisateur blanc-bec qu'il tente de dissuader de tourner une sordide scène d'assassinat.

On retrouve le Moretti qu'on aime, plein d'humour et d'autodérision dans une œuvre manifeste qui plaide pour la gauche, pour le cinéma comme lieu social et d'échange, pour l'amour et pour la foi en un avenir radieux… et du coup on y croit nous aussi.... (Studio Ciné)


Lundi 10 juillet 2023 "Start at noon" à 19 h de Claire Deni (Adaptation de "des étoiles à midi)  Claire Deni est née le 21 avril 1946 . Elle passe le concourt d'entrée de l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC) en janvier 1969. Elle en sort diplômée en 1972...poussée par ses expériences et encouragée par Wim Wenders, Claire Deni écrit et réalise son long métrage "Chocolat"en 1988... C'est avec "S'en fout la mort" que son cinéma fait mieux comprendre ses caractéristiques aux yeux de la critique : aussi bien une certaine violence qu'une recherche sur la forme cinématographique et un rapport au Corps...  Suivront de nombreux films d'auteur, souvent attachés à la description du désir (Beau Travail ou Vendredi soir) et de l'amour dans toute sa violence (Trouble Every Day).... La musique y tient toujours une place importante... Elle découvre un de ses acteurs fétiches, Grégoire Colin, ainsi que la jeune Alice Houri. Elle est très influencée par le travail de Wim Wenders, de Jim Jarmusch mais également de Yasujirō Ozu et Hou Hsiao-hsien,

Synopsis : En 1984, Trish, une jeune journaliste américaine en détresse bloquée sans passeport dans le Nicaragua en pleine période électorale rencontre dans un bar d'hôtel Daniel, un voyageur anglais. Il lui semble être l'homme rêvé pour l'aider à fuir le pays. 


Mois de juillet Ciné -Resto à réserver à la billetterie du cinéma 07 88 43 97 08 "Les filles d'Olfa" réservation avant le 1 juillet 2023 et "vers un avenir radieux" réservation avant le 14 juillet 2023.

le lundi 3 juillet 2023 à 19 h "Les filles D'Olfa" de Kaouther Ben Hania, née le 27 août 1977 à Sidi Bouzid, est une réalisatrice et scénariste tunisienne. Festival de Cannes 2017 : en compétition dans la sélection Un certain regard pour La Belle et la Meute

Synopsis ; La vie d'Olfa, Tunisienne et mère de quatre filles, oscille entre ombre et lumière. Un jour, ses deux filles aînées disparaissent. Un voyage fait d'espoir, de rébellion, de violence, de transmission et de sororité.


Mois de Juin 2023

Lundi 26 juin 2023 à 19 h "Brighton 4 th " de Levan Koguashvili (Genre : Comédie,Drame Nationalité : Géorgie) Levan Koguashvili est un réalisateur et scénariste géorgien. Il a étudié à l'Institut cinématographique Gerasimov après avoir obtenu son diplôme.

Synopsis : Un ancien champion de lutte géorgien part à Brighton 4th, quartier de New York, pour venir en aide à son fils, émigré en Amérique et criblé de dettes de jeu. Brighton 4th dresse le portrait de la petite communauté géorgienne qui survit d'expédients et affiche une solidarité sans faille. Tout en décrivant avec une humanité jamais démonstrative un foyer d'exilés plus vrai que nature, le film compte beaucoup de moments drôles ou de pure poésie et invite à prendre la vie comme elle vient, avec courage et philosophie.


Le Dimanche 18 juin 2023 à 19 h "La dernière Reine" de : Adila Bendimerad, Damien Ounouri.

Adila Bendimerad est une actrice de cinéma et de théâtre, metteure en scène, scénariste et productrice algérienne. Elle vit et travaille à Alger. En 2008, elle crée le Théâtre du Printemps à Alger, où elle joue, produit et programme plus de 30 représentations de théâtre et concerts. Damien Ounouri, est né à Clermont-Ferrand en 1982 d'une mère française et d'un père algérien. Il a étudié la théorie du cinéma à l'université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, développant sa pratique en autodidacte au sein du groupe de réalisateurs indépendants Li Hua Films.

Synopsis :Algérie, 1516. Le pirate Aroudj Barberousse libère Alger de la tyrannie des Espagnols et prend le pouvoir sur le royaume. Selon la rumeur, il aurait assassiné le roi Salim Toumi, malgré leur alliance. Contre toute attente, une femme va lui tenir tête : la reine Zaphira. Entre histoire et légende, le parcours de cette femme raconte un combat, des bouleversements personnels et politiques endurés pour le bien d'Alger...  


Lundi 12 juin 2023 à 19h15 "Le jeune Imam" de Kim Chapiron, D'origine vietnamienne par sa mère, Kim Chapiron est le fils du graphiste Kiki Picasso et le frère de la chanteuse et styliste Mai Lan. En août 2012, il tourne son troisième long métrage, La Crème de la crème, dans une grande école de commerce française sur trois étudiants qui montent un réseau de prostitution.

Synopsis À 14 ans, Ali est un adolescent à la dérive. Sa mère qui l'élève seule ne trouve d'autres solutions que de l'envoyer au village au Mali pour finir son éducation.Dix ans plus tard, Ali revient. Malgré les doutes de sa mère auprès de qui il est prêt à tout pour briller, il devient l'imam de la cité. Adulé de tous et poussé par ses succès, Ali décide d'aider les fidèles à réaliser le rêve de tout musulman : faire le pèlerinage à la Mecque


Dimanche 4 juin 2023 à 18h30 "About Kim Sohee de July Jung...De nationalité coréenne Née le 1 mars 1980, Yeosu, Corée du SudNée en 1980, à Yeosu, Jung étudie l'image et les médias à l'Université de Sungkyunkwan. Après son diplôme, elle continue naturellement avec la réalisation et entre au département cinéma de l'Université nationale des arts de Corée. Son premier long métrage, A Girl at my door, est présenté au 67ème Festival de Cannes dans la sélection Un Certain Regard, et reçoit des échos positifs de la part de nombreux médias internationaux. C'est une réalisatrice remarquable dont le premier long métrage résonne avec les spectateurs à travers le monde.

Synopsis : Kim Sohee est une lycéenne au caractère bien trempé. Pour son stage de fin d'étude, elle intègre un centre d'appel de Korea Telecom. En quelques mois, son moral décline sous le poids de conditions de travail dégradantes et d'objectifs de plus en plus difficiles à tenir. Une suite d'événements suspects survenus au sein de l'entreprise éveille l'attention des autorités locales. En charge de l'enquête, l'inspectrice Yoo-jin est profondément ébranlée par ce qu'elle découvre. Seule, elle remet en cause le système


Mois de Mai 2023 

Lundi 29 Mai 2023 à 19 h00 "La Romancière le film et le heureux hasard" de Hong Sang Soo... Hong Sang-soo est un réalisateur et scénariste sud-coréen, né le 25 octobre 1960 à Séoul. Au Festival du film de Locarno, il reçoit en 2013 le Léopard d'argent pour son film Sunhi, et en 2015 il reçoit le Léopard d'or pour son film Un jour avec, un jour sans.

Dans La Romancière, le film et le heureux hasard, un projet de film est l'occasion pour le prolifique Hong Sang-soo de (re)déployer son univers fait de marivaudages, d'alcool et de symétries de situations. Le recours au cinéma comme miroir de ses personnages ne se fait pas sans maladresses mais le film fonctionne.

Synopsis : Banlieue de Séoul. Jun-Hee, romancière de renom, rend visite à une amie libraire perdue de vue. En déambulant dans le quartier, elle croise la route d'un réalisateur et de son épouse. Une rencontre en amenant une autre, Jun-Hee fait la connaissance de Kil-Soo, une jeune actrice à qui elle propose de faire un film ensemble.


Lundi 1 Mai 2023 à 19 h "Los Reyes del Mundo" de la réalisatrice Laura Mora Ortega

Laura Mora est une réalisatrice et scénariste colombienne, diplômée de l'Université RMIT de Melbourne, en Australie. Son premier long métrage, "Matar a Jesús", a été présenté à Toronto et à Saint Sébastien en 2017. Le film a été sélectionné dans plus de 30 festivals et a remporté plus de vingt prix. Elle a co-réliasé la série "Pablo Escobar, le patron du mal" avec Carlos Moreno. "Los reyes del mundo" est son deuxième long métrage : il a été récompensé par la Concha de Oro au festival de Saint Sébastien 2022 et de l'Abrazo du meilleur film au festival de Biarritz.

Synopsis : Le jeune Rá vit avec ses amis Culebro, Sere, Winny et Nano dans les rues de Medellin. Leur espoir renaît lorsque le gouvernement promet à Rá le droit d'acquérir un terrain duquel sa famille avait été chassée, comme des milliers d'autres Colombiens, par les paramilitaires. La bande de copains se met donc sur la route périlleuse qui mène dans l'arrière-pays. Un voyage palpitant entre aventure et délire commence.



Mois de Avril 2023 

Dimanche 23 Avril 2023 à 19h15 "le bleu de caftan" de la réalisatrice Maryam Touzani ... Née à Tanger en 1980, Maryam Touzani passe son enfance dans sa ville natale avant de poursuivre des études universitaires en journalisme à Londres. Passionnée d'écriture, elle retourne au Maroc après ses études et y travaille comme journaliste, se spécialisant dans le cinéma du Maghreb.

Rapidement, elle ressent la nécessité de s'exprimer à travers ses propres films. En 2008, elle écrit et réalise un documentaire pour la première journée nationale de la femme au Maroc, une date importante pour le pays; d'autres documentaires suivront… Quand ils dorment (2012), son premier court métrage de fiction, est projeté et primé dans de prestigieux festivals à travers le monde, remportant un total de dix-sept récompenses.

En 2015, son deuxième court métrage, Aya va à la plage continue sur la même voie, remportant quinze prix. Grâce au très acclamé Much Loved (2015) du réalisateur Nabil AYOUCH, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes, elle approfondit son expérience en collaborant étroitement avec le réalisateur, travaillant sur le développement du scénario et participant au tournage à différents niveaux. Peu de temps après, elle co-écrit avec Nabil Ayouch son dernier long métrage, Razzia (2017), présenté en compétition au Toronto International Film Festival et qui représente le Maroc aux Oscars. 
Dans Razzia, où elle interprète également un des rôles principaux, elle se retrouve de l'autre côté de la caméra pour la première fois.

Synopsis : Halim est marié depuis longtemps à Mina, avec qui il tient un magasin traditionnel de caftans dans la médina de Salé, au Maroc. Le couple vit depuis toujours avec le secret d'Halim, son homosexualité qu'il a appris à taire. Afin de répondre à une clientèle exigeante, ils engagent un jeune homme talentueux comme apprenti. Mina réalise peu à peu à quel point son mari est ému par sa présence.



Lundi 17 Avril 2023 à 19h30 "Chili 1976" de Manuela Martelli elle est une actrice, réalisatrice et scénariste chilienne, née le 16 avril 1983 à Santiago du Chili... Manuela Martelli est actrice depuis l'âge de dix-sept ans. Elle est apparue depuis lors dans plus de quinze productions chiliennes et étrangères. En 2010, diplômée en théâtre et en art, elle reçoit une bourse Fulbright qui lui permet d'obtenir, aux États-Unis, un MFA [Master in Fine Arts] en réalisation. Elle réalise un court, Apnea, et coréalise Land Tides avec Amirah Tajdin, pour le programme The Chile Factory du festival de Cannes. Ce court métrage est projeté en 2015 à la Quinzaine des réalisateurs. Elle réalise un court, Apnea, et coréalise Land Tides avec Amirah Tajdin, pour le programme The Chile Factory du festival de Cannes. Ce court métrage est projeté en 2015 à la Quinzaine des Réalisateurs. La Première américaine a lieu la même année au festival de New York. Manuela a également cosigné le scénario de Mar (réal. Dominga Sotomayor) dont la Première a eu lieu au Forum de la Berlinale en 2015. Elle prépare aujourd'hui son premier long métrage, 1976, produit par Cinestación.

Synopsis : Chili, 1976. Trois ans après le coup d'état de Pinochet, Carmen part superviser la rénovation de la maison familiale en bord de mer. Son mari, ses enfants et petits-enfants vont et viennent pendant les vacances d'hiver. Lorsque le prêtre lui demande de s'occuper d'un jeune qu'il héberge en secret, Carmen se retrouve en terre inconnue, loin de la vie bourgeoise et tranquille à laquelle elle est habituée.


Lundi 10 Avril 2023 à 19h15 "El Agua" de Elena Lopez Riera Née en Espagne en 1982, elle a réalisé les courts  métrages Pueblo, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2015, et Las vísceras, présenté au Festival de Locarno, en compétition internationale Pardi di domani. Son dernier court métrage Los que desean a été nommé aux European Film Awards et a remporté le Pardino d'Oro au Festival de Locarno en 2018. El agua, sélectionné en résidence à la Cinéfondation du Festival de Cannes, est son premier long métrage. 

Synopsis : C'est l'été dans un petit village du sud-est espagnol. Une tempête menace de faire déborder à nouveau la rivière qui le traverse. Une ancienne croyance populaire assure que certaines femmes sont prédestinées à disparaître à chaque nouvelle inondation, car elles ont « l'eau en elles ». Une bande de jeunes essaie de survivre à la lassitude de l'été, Dans cette atmosphère électrique, Ana et José vivent une histoire d'amour, jusqu'à ce que la tempête éclate…


Dimanche 2 Avril 2023 à 19 h "Un Varon" de Fabian Hernandez (un varon = Un homme vrai) Né à Bogotá, Fabián Hernández a fondé en 2015 sa société Níquel Films avec laquelle il a écrit, réalisé et produit ses premiers courts métrages.   


Dimanche 19 Mars à 19h15 "Goutte d'or" film français réalisé par Clément Cogitore, sorti en 2022. Il est présenté Semaine de la critique du festival de Cannes, dans la catégorie des « Séances spéciales ». Clément Cogitore est un artiste contemporain et réalisateur français, né en 1983 à Colmar. Il développe une pratique à la croisée de l'art contemporain et du cinéma. Mêlant films, vidéos, installations et photographies, son travail questionne les modalités de cohabitation des hommes avec leurs images. 


 Lundi 13 mars 2023 à 19h15 "Le retour des Hirondelles" un film de Li Ruijun, né en 1983 à Gaotai, est un réalisateur et scénariste chinois. Étoile montante du cinéma indépendant chinois, Li a réalisé plusieurs films qui ont été nominés ou ont remporté des prix dans divers festivals de cinéma, notamment The Old Donkey, Fly with the Crane et River Road.

Le Retour des hirondelles a été présenté en avant-première à la Berlinale 2022.


Mois de Février 2023 

Dimanche 26 février 2023 à 19 h " le professeur Yamamoto prend sa retraite" de Kazuhiro Soda est un documentariste et auteur japonais basé à New York. Il est connu pour sa méthode d'observation du cinéma documentaire. Soda a obtenu un diplôme en études religieuses de l'Université de Tokyo en 1993 et ​​un BFA en cinéma de la School of Visual Arts de New York, où il est resté depuis, en 1997.

Synopsis : Pionnier de la psychiatrie au Japon, le professeur Yamamoto s'apprête à prendre sa retraite à l'âge de 82 ans. A l'approche du départ, il sent ses patients de plus en plus déboussolés, alors qu'il ne sait pas lui-même comment affronter ce bouleversement.

Chronique critique sur la sortie d'un documentaire au sujet surprenant, à la forme assez amateur, mais au sujet, et à la thématique abordée, particulièrement fascinante, "Professeur Yamamoto part à la retraite"  


Lundi 13 février 2023 "Joyland" à 19h réalisé par Saim Sadiq,

Saim Sadiq est un scénariste et réalisateur pakistanais qui a remporté le prix du jury de la section "Un Certain Regard" au Festival de Cannes 2022 pour la réalisation du film dramatique Joyland, premier film pakistanais sélectionné à Cannes

Synopsis : Alors que les Rana, fidèles à leur tradition patriarcale, aspirent à la naissance d'un garçon pour perpétuer la lignée familiale, leur plus jeune fils rejoint secrètement un théâtre de danse érotique et tombe amoureux d'une ambitieuse starlette transgenre. Leur histoire d'amour impossible met peu à peu en lumière le désir de rébellion sexuelle de toute la famille Rana. Tout entier pris dans la tension entre les deux lieux principaux du film, le parc d'attraction Joyland et la maison à Lahore dans laquelle se serrent les différents membres de la famille Rana (le père malade, les deux fils ainsi que leurs femmes et enfants), ce premier film du réalisateur pakistanais Saim Sadiq a conquis le public et le jury du Festival de Cannes 2022. Avec une grâce infinie et une grande maîtrise dans le scénario, la mise en scène et la direction d'acteurs, ce film nous fait approcher au plus près du système patriarcal au Pakistan mais aussi d'une possible "implosion qui rebattra les cartes". V. Cauhapé, Le Monde


Lundi 6 février 2023 à 19 h "Le serment de Pamfir" de Dmytro Soukholytky-Sobtchouk... réalisateur et scénariste ukrainien, est diplômé de l'Université de Kyiv et a participé à la Berlinale Talents, et à la Locarno Film Academy. Avec Oleksandr Yatsentyuk, Stanislav Potiak, Solomiya Kyrylova...

Synopsie : Un village de l'ouest de l'Ukraine, la veille de son carnaval traditionnel. Pamfir rejoint les siens après des mois d'absence. Les liens qui unissent cette famille sont si forts que lorsque Nazar, son fils unique, met le feu à la salle paroissiale locale, Pamfir n'a d'autre choix que de renouer avec son passé trouble afin de réparer l'erreur de son enfant. Il se lance alors dans un trafic risqué qui l'amènera à prendre des décisions aux conséquences irréversibles. 


Mois de Janvier 2023 

lundi 30 Janvier 2023 à 19 h "Les Banshees d'Inisherin" de Martin McDonagh

Martin McDonagh est né à Londres de parents irlandais. C'est un dramaturge réputé qui a déjà remporté le Laurence Olivier Award à deux reprises, pour The Pillowman et Le Lieutenant d'Inishmore, et a été nommé 4 fois au Tony Award. Il est également l'auteur de pièces comme L'Infirme d'Inishmaan, L'Ouest solitaire, Un crâne à Connemara et La Reine de beauté de Leenane. Cette dernière a été sa première pièce à avoir été créée, au Druid Theatre de Galway puis au Royal Court Theatre de Londres. Ses pièces ont été traduites dans plusieurs langues et montées dans plus de 40 pays.

Synopsis : Sur Inisherin - une île de la côte ouest de l'Irlande - deux compères de toujours, Padraic et Colm, se retrouvent dans une impasse lorsque Colm décide du jour au lendemain de mettre fin à leur amitié. Déboussolé et dévasté, Padraic tente de raviver leur relation avec le soutien de sa sœur Siobhan alors qu'elle-même - tout comme Dominic, le fils du policier local - est en proie à ses propres doutes vis-à-vis de la petite communauté insulaire. Mais lorsqu'en retour Colm pose un horrible ultimatum afin de bien faire comprendre ses intentions, les événements commencent à s'envenimer.

(France Info ): Les Banshees d'Inisherin est une fausse comédie et une vraie fable douce-amère, dans laquelle cette amitié contrariée entre les deux personnages principaux est une métaphore assez évidente de la guerre civile qui a gangrené l'Irlande de ces années-là. Si le film contient son lot de choses burlesques, il reste assez sombre. Récompensé à Venise par le prix du scénario et meilleur acteur pour Colin Farrell, le film est en tête des nominations des prochains Golden Globes, en attendant les prestigieux Oscars, qui auront lieu le 12 mars.


 Samedi 21 janvier 2023 à 18 h....Dimanche 22 Janvier à 16 h "As Bestas" de Rodrigo Sorogoyen (Après des études d'histoire à l'université Complutense de Madrid, il poursuit un cursus cinéma au sein de la filière scénario de l'École de Cinéma et de l'Audiovisuel de la Communauté de 

Synopsis : Antoine et sa femme Olga gèrent une ferme biologique dans un village de Galice, la région nord-ouest de l'Espagne. Bien que le couple français fasse de son mieux pour s'intégrer dans la communauté, les habitants continuent de les considérer comme des intrus. . Leur opposition à un parc éolien met les relations à cran, notamment avec les frères Xan et Lorenzo, qui ne sont que trop heureux de faire fuir le couple. Mais Antoine et Olga restent fermes, et la situation menace de dégénérer. ..


Dimanche 15 Janvier à 19 h "Les Pires" de Lise Akoka et de Romane Gueret ...Il est récompensé du prix Un certain regard au Festival de Cannes 2022. Très remarqué à Cannes en mai 2022, où il a remporté le Prix Un Certain regard, Les Pires est le premier long métrage de fiction de Lise Akoka et de Romane Gueret. Très inspirées de leur propre expérience - elles se sont rencontrées en 2014 à l'occasion d'un long métrage pour lequel elles ont auditionné plus de 4000 enfants -, les cinéastes signent un film très fort sur l'envie de cinéma et la recherche de vérité à tout prix. Au détriment, parfois, de celles et ceux que l'on embarque dans l'aventure.

Synopsis : À 54 ans, Gabriel (Johan Heldenbergh) s'apprête à tourner son premier long métrage à la Cité Picasso, à Boulogne-sur-Mer, dans les Hauts-de-France. L'histoire d'"À pisser contre le vent du Nord" est celle d'un garçon d'une dizaine d'années. Enfant difficile, celui-ci a été retiré à sa mère et vit chez sa sœur, enceinte. Le gamin craint que la naissance du bébé n'ait des répercussions sur sa relation avec elle.

Pour trouver ses acteurs, le réalisateur flamand organise un casting sauvage sur place. Quatre ados, réputés pour être "les pires" du quartier, sont choisis : Ryan, Lily, Maylis et Jessy. Quand le tournage débute, ceux-ci découvrent, au contact de cette équipe de cinéma idéaliste en quête de vérité, un nouveau monde...


Lundi 9 Janvier 2023 à 19 h "Aucun ours" de l'Iranien Jafar Panahi

Toujours détenu en Iran, Jafar Panahi sort "Aucun ours", son nouveau film où il fustige la théocratie...Alors que la révolution monte en Iran dans une explosion de manifestations soumises à une répression brutale, un des cinéastes iraniens majeurs sort un brûlot d'une vivacité étonnante, où il joue son propre rôle. Cette œuvre lui a valu un prix spécial du jury à la Mostra de Venise.

Synopsis : Dans un village iranien proche de la frontière, un metteur en scène est témoin d'une histoire d'amour tandis qu'il en filme une autre. La tradition et la politique auront-elles raison des deux ?


Mois de Décembre 2022 

Dimanche 18 décembre 2022 à 19 h "Plus que jamais" d'Emily Atef

Emily Atef est une réalisatrice Irano-franco-allemande-iranienne, née le 6                                                                            La réalisatrice de « Trois jours à Quiberon » signe son retour avec un film intense où elle dresse le portrait d'une femme condamnée par la maladie et qui entend en finir avec la vie comme elle le souhaite. Cette fiction incarnée magistralement par Vicky Krieps et Gaspard Ulliel dans son dernier rôle confirme le talent d'une réalisatrice qui aime arpenter des territoires dérangeants.                                                                                                                                             La dernière apparition d'un acteur sur les écrans - Gaspard Ulliel, décédé en janvier dernier - et un sujet du genre poids lourd : le droit de mourir dans la dignité et la liberté... Avec un tel programme, Plus que jamais, le nouveau film d'Emily Atef, faisait redouter le pire dans le registre du récit larmoyant et de l'éprouvant chantage aux grands sentiments. À tort. Dans ce film où la pudeur règne partout en maître, la cinéaste fait preuve d'une rare délicatesse et refuse avec intransigeance les facilités mélodramatiques et le sensationnalisme.                                                Synopsis :  Hélène (Vicky Krieps), une jeune Parisienne d'une trentaine d'années souffrant d'une grave maladie et quasi condamnée par la médecine, ne supporte plus les conseils « raisonnables » des soignants, la bienveillance de ses proches avec leurs maladresses inévitables, ni même l'amour et la prévenance de son mari, Mathieu, qui essaye par tous les moyens de combattre la fatalité. En rage contre le refus de son épouse de lutter contre le mal qui la ronge, Mathieu (Gaspard Ulliel) tente néanmoins d'aider Hélène dans son quotidien, mais cette dernière préfère cohabiter avec sa solitude et décide de quitter Paris et son compagnon pour un dernier voyage estival en solitaire, direction la Norvège.


Vendredi 23 décembre 2022 à 19h "Saint Omer" d'Alice Diop... Grand prix du jury de la Mostra de Venise

Alice Diop Née à Aulnay-sous-Bois en 1979, fille de parents sénégalais,grandit jusqu'à l'âge de 10 ans dans la Cité des 3000. Elle se lance initialement dans des études d'histoire, puis s'inscrit à l'université d'Évry où elle obtient un DESS de sociologie visuelle. Quinze ans après son départ d'Aulnay-sous-Bois, elle y revient pour filmer la diversité culturelle de son quartier d'enfance dans son premier documentaire La Tour du monde5.

Synopsis : Rama, jeune romancière, assiste au procès de Laurence Coly à la cour d'assises de Saint-Omer. Cette dernière est accusée d'avoir tué sa fille de 15 mois en l'abandonnant à la marée montante sur une plage du nord de la France. Cependant, au cours du procès, la parole de l'accusée, l'écoute des témoignages font vaciller les certitudes de Rama et interrogent notre jugement.


Lundi 12 décembre 2022 à 18h30 "Les Amandiers" de Valéria Bruni Tedeschi, née le 16 novembre 1964 à Turin, est une actrice, scénariste et réalisatrice franco-italienne. Elle a notamment reçu le César du meilleur espoir féminin en 1994 pour Les gens

Synopsis

Fin des années 80, Stella, Etienne, Adèle et toute la troupe ont vingt ans. Ils passent le concours d'entrée de la célèbre école créée par Patrice Chéreau et Pierre Romans au théâtre des Amandiers de Nanterre. Lancés à pleine vitesse dans la vie, la passion, le jeu, l'amour, ensemble ils vont vivre le tournant de leur vie mais aussi leurs premières grandes tragédies. 

Lundi 5 décembre 2022 à 19h00 "Harka" de Lotfy Nathan, il est un documentariste américain d'origine égyptienne. Alors qu'il vivait à l'université de Baltimore, il réalise 12 O'Clock Boys, documentaire sur les rodéos urbains, à l'approche sociologique esthétique et dynamique. L'auteur remporte le prix HBO de l'Artiste Emergent de l'année.

Synopsis : Ali, jeune tunisien rêvant d'une vie meilleure, mène une existence solitaire, en vendant de l'essence de contrebande au marché noir. À la mort de son père, il doit s'occuper de ses deux sœurs cadettes, livrées à elles-mêmes dans une maison dont elles seront bientôt expulsées. Face à cette soudaine responsabilité et aux injustices auxquelles il est confronté, Ali s'éveille à la colère et à la révolte. Celle d'une génération qui, plus de dix ans après la révolution, essaie toujours de se faire entendre...
Prix d'interprétation masculine - Festival de Cannes, Un Certain Regard 2022



Mois de Novembre 2022 

Dimanche 27 Novembre à 19 h 45 "Armageddon Time" de James Gray

La famille paternelle de James Gray est originaire de l'Empire russe, d'Ostropol (en), Ukraine occidentale1. Elle fuit la guerre civile en 1920 pour s'établir à New York. Son arrière-grand-père paternel est mort assassiné par les Cosaques à l'époque des pogroms tsaristes. Ses grands-parents, les Greyzerstein, parlent russe et yiddish, à peine l'anglais. Leur nom est anglicisé en « Gray » à leur arrivée à Brooklyn en 19232. Gray va se passionner pour les losers, ceux qui ne se convertissent pas au rêve américain : les mafieux, les immigrés, les pauvres, les déclassés, ceux pour qui l'ascenseur social reste en panne. A 25 ans - son premier long métrage : Little Odessa, un film noir sur un tueur retournant dans son quartier natal de Brighton Beach où il est confronté à son jeune frère. Avec ce film, Gray remporte le lion d'argent à la Mostra de Venise.

 En 2013 avec The Immigrant avec Marion Cotillard, Joaquin Phoenix et Jeremy Renner dans les rôles principaux. Ce film raconte l'histoire d'une immigrante polonaise qui veut découvrir le rêve américain mais qui se retrouve contrainte de se prostituer. C'est la première fois que James Gray écrit un premier rôle pour une femme.

Libération :James Gray, depuisTwo Lovers, fait vraiment du cinéma très intimiste, européen, il cite Bresson, Dreyer, il ne cite pas Scorsese. Il n'est pas connu aux États-Unis, n'est pas dans la « liste A » pour faire des « gros trucs ». Il n'a jamais eu de succès aux États-Unis et il est regardé comme quelqu'un de dangereux. Il n'est pas ironique, il déteste l'action, l'esbroufe. Il parle aux adultes, pas aux ados, c'est un fan d'opéras et de romans russes. C'est un cinéaste qui, pour les Américains, est très surestimé en Europe. Ils ne comprennent pas11. »

Synopsis : New York, dans les années 1980, Paul vit dans une famille aisée, qu'il ne supporte pas. Seul son grand-père le comprend et l'encourage. À la Kew Forest School dans le Queens, Paul rencontre Jonathan, un garçon noir, celui-ci vit dans de mauvaises conditions avec sa grand-mère malade. Les deux garçons deviennent amis


Lundi 21 Novembre à 19 h "La Conspiration du Caire" de Tarik Saleh né le 28 janvier 1972 à Stockholm, est un réalisateur, animateur, éditeur, journaliste et producteur de télévision suédois d'origine égyptienne.

ce film est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes en mai 2022 et remporte le prix du scénario du Festival de Cannes et le prix François-Chalais.

Cinq ans après son polar "Le Caire Confidentiel", le réalisateur Tarik Saleh revient avec un thriller politico-religieux : prix du scénario au dernier Festival de Cannes. "La conspiration du Calre" dénonce les dérives autoritaires du pouvoir du maréchal Al-Sissi et offre une plongée passionnante au coeur de l'islam sunnite.


Lundi 14 novembre 2022 à 19h "Decision To leave" de Park Chan-Wook (réalisateur et scénariste sud-coréen, né le 23 août 1963 à Séoul, critique de cinéma, producteur de cinéma, réalisateur, homme politique.

Filmographie 2003 Old Boy, 2005 Lady Vengeance, 2006 Je suis un cyborg, 2009 Thirst, ceci est mon sang, 2013 Stoker 125 2187, 2016 Mademoiselle

Du fait de son engagement politique à gauche, son nom est placé sur la liste noire du gouvernement conservateur de Park Geun-hye constituée d'artistes critiques secrètement placés sous surveillance par les autorités et privés de subventions publiques.

Synopsis : Un détective enquêtant sur la mort d'un homme dans les montagnes finit par rencontrer et développer des sentiments pour la mystérieuse épouse du défunt au cours de son enquête acharnée. 


Lundi 7 novembre 2022 à 19h "EO" Film de Jerzy Skolimowski .C'est est un cinéaste, acteur et artiste peintre polonais né le 5 mai 1938 à Łódź. Il est considéré comme l'un des grands noms du Nouveau cinéma polonais des années 1960.

Eo est un film italo-polonais réalisé par Jerzy Skolimowski. Le film s'inspire du film français Au hasard Balthazar de Robert Bresson. Il est présenté en compétition officielle au festival de Cannes 2022 sous le titre Hi-Han et remporte le Prix du jury.

Synopsis : Le monde est un lieu mystérieux, surtout vu à travers les yeux d'un animal. Sur son chemin, EO, un âne gris aux yeux mélancoliques, rencontre des gens bien et d'autres mauvais et fait l'expérience de la joie et de la peine, mais jamais, à aucun instant, il ne perd son innocence. 


Samedi 5 novembre 2022 à 19h le film de Loïc Paillard "Les lendemains de veille" en avant première en présence du réalisateur, de la comédienne Monica Soyer, du comédien François Pourron et de l'auteur musique chanson Valériane Behar Bonnet

À 22 ans, Loïc Paillard se découvre une passion pour l'image en filmant des mariages. Lorsqu'il arrive à Paris deux ans plus tard, il co-réalise plusieurs courts métrages dont "Her name is Crazy" (2012) primé dans de nombreux festivals. Il se lance ensuite seul dans l'écriture et la réalisation de son premier court métrage "Et on mangera des fleurs (Pieds nus sur des orties), toujours dans le même univers sensible et poétique. Afin d'évoluer plus librement et inspiré par la nouvelle vague, Loïc fonde sa propre maison de production "Filmarium" en 2014 avec laquelle il co-produit son premier long métrage "Les Étoiles Restantes". En 2021, il réalise son second long- métrage en plein confinement "Les Lendemains de Veille", présenté dans la catégorie "Nouveaux Regards" au Festival du Film Francophone d'Angoulême.

Synopsis : L'histoire de Vincent, Malo, Lola, Matéo, Blaise et Xavier. À l'époque ils étaient jeunes et avaient un rêve, celui de vivre ensemble ; libres et autonomes. Et ce rêve avait un nom : « La communauté des lendemains de veille ». Leur groupe a pourtant fini par faire comme tout le monde et ils se sont progressivement perdus de vue. Ils ne s'étaient pas donné rendez-vous dans le futur mais la mort de l'un des leurs en a décidé autrement.


Mois d'Octobre 2022 

Dimanche 30 Octobre 2022 à 19h "Plan 5" 1 er film de la Réalisatrice Chie Hayakawa

Film présenté à Cannes dans un "Certain Regard" Mention spéciale Caméra d'or

Produit par le Japon, la France et les Philippines, le premier long métrage de Chie Hayakawa touche en finesse et sous un angle légèrement futuriste le délicat sujet de l'euthanasie Synopsis : Au Japon, dans un futur proche, le vieillissement de la population s'accélère. Le gouvernement estime qu'à partir d'un certain âge, les seniors deviennent une charge inutile pour la société et met en place le programme « Plan 75 », qui propose un accompagnement logistique et financier pour mettre fin à leurs jours. Une candidate au plan 75, Michi, un recruteur du gouvernement, Hiromu, et une jeune aide-soignante philippine, Maria, se retrouvent confrontés à un pacte mortifère.

"ll y a un sentiment de haine parmi les jeunes vis à vis des personnes âgées dans la société japonaise, parce qu'ils pensent qu'ils doivent payer pour eux et n'auront rien en retour" nous dit la réalisatrice. 


Lundi 24 Octobre 2022 à 19 h " Walden" de Bojena Horackova

Née en Bulgarie, Bojena Horackova a vécu en Tchécoslovaquie avant de s'installer à Paris. Son premier long-métrage, Mirek n'est pas parti (1996), portait sur un groupe de Tchèques vivant dans la capitale française. Après Fermeture définitive du kolkhoze, documentaire réalisé en 2000 grâce à une bourse Villa Médicis Hors les Murs en Bulgarie, son deuxième long-métrage, À l'Est de moi (2009), retrace le voyage d'une femme à travers l'ex-URSS, dont elle tire également un essai radiophonique, À Moscou... à Moscou... diffusé par France Culture. Son dernier documentaire Fukushima no ato (2017) suit pendant deux jours Atsunobu Katagiri, maitre Ikebana, dans le cercle interdit autour de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Walden est son troisième long-métrage de fiction. On a pu la voir également en tant qu'actrice dans plusieurs films, notamment Mon voyage d'hiver (2003) de Vincent Dieutre, Le vertige des possibles (2014) de Vivianne Perelmuter et Il se passe quelque chose (2018) d'Anne Alix.

Synopsis : Vilnius, 1989. Paulius (Laurynas Jurgelis), jeune homme aux airs de play-boy, est venu faire du patin à glace avec un ami étudiant. Il rencontre parmi d'autres étudiants Jana (Ina Marija Bartaité), fille sage qualifiée de première de la classe.

Sur un principe d'allers et retours dans le temps (1989 et de nos jours), la cinéaste utilise les soubresauts de l'Histoire pour conter une histoire d'amour contrariée. On comprend que Jana qui vit désormais en France n'a jamais revu Paulius. Elle revient au pays pour retrouver un lac où ils se retrouvaient. Seulement, elle a oublié où il se trouve et même son nom.


La palme d'or de Cannes 2022 "Sans filtre" le samedi 22 octobre à 19h (présenté par notre présidente Anne Marie Chaminade) et le dimanche 23 octobre 2022 à 16h30

Ruben Östlund, né le 13 avril 1974 à Styrsö, est un réalisateur, scénariste, monteur, producteur et directeur de la photographie suédois. Il fait partie des rares réalisateurs ayant remporté deux Palmes d'or, pour The Square en 2017 puis pour Sans filtre en 2022

Synopsis :Après la Fashion Week, Carl et Yaya, couple de mannequins et influenceurs, sont invités sur un yacht pour une croisière de luxe. Tandis que l'équipage est aux petits soins avec les vacanciers, le capitaine refuse de sortir de sa cabine alors que le fameux dîner de gala approche. Les événements prennent une tournure inattendue et les rapports de force s'inversent lorsqu'une tempête se lève et met en danger le confort des passagers.  


Lundi 17 Octobre 2022 à 19h "Jacky caillou" de Lucas Delangle...(En présence du metteur en scène!!)

Né en Sarthe en 1987, Lucas Delangle est diplômé de La Fémis en réalisation. À sa sortie de l'école il travaille comme assistant réalisateur sur le documentaire de Claire Simon, "Le bois" dont les rêves sont faits, et comme scripte sur le premier long-métrage de Romain Laguna, "Les Météorites". En 2017 il réalise un moyen métrage documentaire, "Du Rouge au Front". Son premier long métrage, Jacky Caillou, écrit avec Olivier Strauss, est programmé à l'ACID Cannes 2022.

Cinémathèque : Dans son premier long métrage, Lucas Delangle filme la fusion d'un jeune homme avec la nature. Ces arbres qui frémissent, les peaux léchées par le vent, cette sensualité des éléments. Jacky Caillou est le portrait initiatique d'un petit gars de la montagne qui fait l'apprentissage de l'altérité à guérir, de la caresse et de la perte. Un récit de deuil qui annonce une libération. Toute la mise en scène, brillante, humble puzzle d'un fragment de rocaille et des hommes qui la peuplent, se vit en plans fixes fulgurants et mouvements de caméra discrets. Les légers zooms employés nous rappellent aussi que Jacky Caillou est un film sur l'invisible et sur la croyance. Jacky est aussi un jeune homme qui se construit un récit personnel fantastique et amoureux, que le spectateur fait sien.

Synopsis : Jacky Caillou vit avec sa grand-mère, Gisèle, une magnétiseuse-guérisseuse reconnue de tous. Alors que Gisèle commence à lui transmettre son don, une jeune femme arrive de la ville pour consulter. Une étrange tâche se propage sur son corps. Certain qu'il pourra la soigner, Jacky court après le miracle.


Lundi 10 Octobre 2022 à 19 h "juste sous vos yeux" de Hong sangSoo, film sud-coréen

Hong Sang-soo est un réalisateur et scénariste sud-coréen, né le 25 octobre 1960 à Séoul. Au Festival du film de Locarno, il reçoit en 2013 le Léopard d'argent pour son film Sunhi, et en 2015 il reçoit le Léopard d'or pour son film Un jour avec, un jour sans.

Synopsis : Sangok, une actrice disparue des écrans depuis des années, Après avoir longtemps vécu aux États-Unis, Sang-ok, actrice, rentre en Corée où elle est accueillie par sa sœur. Le désir de se défaire du passé, de vivre dans le temps présent ("c'est peut-être ça, le paradis") semble guider ses gestes et motiver la réalité de ses retrouvailles avec ce monde où elle se sent malgré tout un peu étrangère. Juste sous vos yeux suit de près ce regard renouvelé, familier et décalé sur les choses, désormais dépouillé de tout superflu, dans la modestie de scènes quotidiennes. La majesté de Sang-ok tient moins au secret qu'elle porte qu'au délicat mélange d'ironie, d'amertume et de sincérité avec lequel elle se cherche un nouveau mode d'emploi pour sa vie. Tout l'art d'Hong Sang-soo consiste à dire, dans un jeu de réflexes, les capacités du cinéma à la rendre visible. Pas étonnant dès lors qu'un cinéaste vienne aussi lui proposer une nouveau film. 


Lundi 3 Octobre 2022 à 19h "Rodeo" Réalisatrice : Lola Quivoron Distribution : Julie Ledru, Antonia Buresi, Yanis Lafki, Louis Sotton, Lola Quivoron, née le 6 mai 1989 à Paris, est une réalisatrice et scénariste française. Son premier long-métrage, Rodéo,

Un premier film qui réveille, dynamique , plein de fureur et d'envie, qui doit beaucoup à son actrice magnétique (révélation). "  

 Julia est un électron libre en rupture avec sa famille jusqu'à ce jour où, après une intervention policière sur un circuit, elle croise la route d'un groupe de motards qui obéissent tous à un truand trafiquant depuis sa prison, pour qui elle va désormais travailler. Il y a des motos dans le film, mais c'est loin d'être un film sur le rodéo urbain. Julie Ledru, révélation du film 


Mois de Septembre 2022

Dimanche 25 Septembre à 18h30 "Leila et ses frères" de Saeed Roustaee

Leila et ses frères est un film dramatique iranien écrit et réalisé par Saeed Roustaee, sorti en 2022. Le film est sélectionné en compétition officielle au festival de Cannes 2022. (Son troisième film)

SYNOPSIS

Leila a dédié toute sa vie à ses parents et ses quatre frères. Très touchée par une crise économique sans précédent, la famille croule sous les dettes et se déchire au fur et à mesure de leurs désillusions personnelles. Afin de les sortir de cette situation, Leila élabore un plan : acheter une boutique pour lancer une affaire avec ses frères. Chacun y met toutes ses économies, mais il leur manque un dernier soutien financier. Au même moment et à la surprise de tous, leur père Esmail promet une importante somme d'argent à sa communauté afin d'en devenir le nouveau parrain, la plus haute distinction de la tradition persane. Peu à peu, les actions de chacun de ses membres entraînent la famille au bord de l'implosion, alors que la santé du patriarche se détériore.

En juin 2022, le ministre iranien de la Culture et de l'Orientation Islamique (MCOI), Mohammad Mehdi Esmaïli, déclare le film interdit à la projection en Iran après que le réalisateur ait refusé de « corriger » son œuvre comme le ministère lui avait demandé. A noter que son précédent film La Loi de Téhéran a totalisé 2,5 millions d'entrées en Iran (où il y a peu de salles obscures !), et que ce pays peut s'enorgueillir d'obtenir, grâce à ses talentueux réalisateurs, de façon continue, de nombreuses récompenses dans les festivals de cinéma internationaux (Festival de Cannes, Mostra de Venise, Berlinale, Festival de San Sébastian, etc.). Leila et ses frères a été présenté en sélection officiel au dernier Festival de Cannes d'où il est reparti bredouille, sans récompenses, malgré un accueil enthousiaste de la part de nombreux critiques!!!  


Le dimanche 18 Septembre 2022 " à 18h30 "Les 5 diables" Léa Mysius Réalisatrice et scénariste

Léa Mysius co-signe le scénario du film d'Arnaud Desplechin, Les Fantômes d'Ismaël1. En 2018, elle collabore à nouveau avec Arnaud Desplechin pour le scénario de Roubaix, une lumière5. 2021 : Les Olympiades de Jacques Audiard. 2022 : The Stars at Noon de Claire Denis. Festival de Clermont-Ferrand. 2013 : prix du meilleur premier film de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques pour Cadavre exquis Le film a été présenté au 75ᵉ Festival de Cannes, dans la section Quinzaine des réalisateurs
SYNOPSIS Vicky, petite fille étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire toutes les odeurs de son choix qu'elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin. Elle a extrait en secret l'odeur de sa mère, Joanne, à qui elle voue un amour fou et exclusif, presque maladif. Un jour Julia, la soeur de son père, fait irruption dans leur vie. Vicky se lance dans l'élaboration de son odeur. Elle est alors transportée dans des souvenirs obscurs et magiques où elle découvrira les secrets de son village, de sa famille et de sa propre existence.



Lundi 5 septembre 2022 à 19 h "Vesper chronicles" de Kristina Buozite et Bruno Samper. (Genre : science-fiction) Buožytė est une réalisatrice, scénariste et productrice lituanienne, née le 9 octobre 1982 à Klaipėda. Bruno Samper est un réalisateur, scénariste et directeur artistique français.

Vesper Chronicles est un film de science-fiction belgo-franco-lituanien sorti en 2022. Il raconte le parcours d'une jeune fille douée pour le biohacking dans un avenir sombre marqué par l'effondrement des écosystèmes et les inégalités économiques.

Synopsi

La Terre est morte ou du moins survit à peine. À la suite de manipulations génétiques, elle est devenue quasiment stérile. Les Terriens sont divisés en deux sociétés. Les uns, les moins nombreux, vivent somptueusement dans des Citadelles inaccessibles alors que le commun des mortels habite dans des campagnes désolées où plus rien ne pousse. En échange d'un produit précieux que leur fournit cette nouvelle plèbe, les messagers des Citadelles donnent des graines qui ne germeront qu'une fois. 


Mois de Août 2022

Dimanche 28 août 022 à 19 h "La Veronica" du réalisateur Léonardi Medel. Diplômé de l'Ecole de Cinéma du Chili, Leonardo Medel a co-fondé la boîte de production Merced au sein de laquelle il a réalisé des films, mais aussi des projets interactifs et de réalité virtuelle, tels que Constitución (2016), le premier long métrage chilien de réalité virtuelle.

Synopsi

Verónica Lara, épouse d'une star de football international et mannequin très populaire sur les réseaux sociaux, tombe en disgrâce lorsqu'elle devient suspecte dans l'enquête sur la mort de sa première fille. Le portrait satirique de cette Victoria Beckham chilienne est un réjouissant jeu de massacre au cours duquel se dissolvent les frontières entre public et privé, vérité et mensonge, éthique et immoralité. Chaque plan-séquence révèle une facette différente du personnage, à la fois répugnant et émouvant, profond et superficiel. Le dispositif radical qu'installe le film trouve toute sa justification au moment d'aborder des relations humaines qui n'existent plus que sous forme médiatisée. La critique locale (de la société chilienne) vaut évidemment au niveau global tant ce personnage fascinant cristallise en lui toute notre époque. 


Le lundi 22 août 2022 à 19 h "Dodo" (Sélection officielle Cannes 2022) du réalisateur Pános H. Koútras avec Smaragda Karydi, Akis Sakellariou. Né à Athènes, Pános H. Koútras a fait ses études de cinéma à Londres (London International Film School) puis à Paris (Paris I Panthéon-Sorbonne). Il a écrit et réalisé divers courts-métrages. Il a fondé en 1995 sa propre société de production sous le nom de 100% Synthetic Films. 2000 : L'Attaque de la moussaka géante 2004 : La Vie véritable 2009 : Strélla 2014 : Xenia 2022 : Dodo Un dodo, oiseau disparu il y a 300 ans, fait son apparition dans la luxueuse villa de Mariella et Pavlos, aux environs d'Athènes. Ce couple, au bord de la ruine, va être entrainé dans une ronde folle. La situation sera bientôt hors de contrôle.


Dimanche 14 août 2022 à 19h "Dédales" Drame, Thriller de Bogdan George Apetri. Acteurs : Ioana Bugarin, Emanuel Pârvu, Cezar Antal, Ovidiu Crisan , Valeriu Andriuta Date de sortie (France) : 20 juillet 2022 Bogdan George Apetri est né le 2 février 1976 à Piatra Neamț, est un producteur de cinéma, réalisateur et scénariste roumain. Cinéaste roumain exilé à New York, Bogdan George Apetri a récemment initié une trilogie de longs-métrages tournés dans la ville où il a grandi, Piatra Neamt, avec des intrigues indépendantes, mais des personnages récurrents d'un film à l'autre. Dédales est le deuxième volet de cette trilogie et suit l'histoire de Cristina (Ioana Bugarin), une novice de 19 ans qui fuit son monastère pour une affaire urgente en ville. Alors qu'une agression change à jamais sa vie, Marius (Emanuel Parvu), un inspecteur de police, se charge de l'enquête.

Une fuite, un crime, une enquête : Dédales est un thriller en bonne et due forme. Divisé en 42 plans-séquences plus ou moins longs, son découpage est d'ailleurs suffisamment asséché pour confronter le spectateur à un rapport au temps où l'action est pressée par une narration quasiment en temps réel. Un tempo infernal qui insuffle une tension palpable qui rend le visionnage du film réalisé par Bogdan George Apetri assez immédiatement stimulant. Un récit ramassé qui distille une électricité permanente et un chronométrage écrasant pour les personnages et le spectateur.


Le lundi 08 août 2022 à 19 h "As Bestas" de Rodrigo Sorogoyen, interprètés par Marina Foïs, Denis Ménochet, Luis Zahera

As bestas est un film franco-espagnol réalisé par Rodrigo Sorogoyen et sorti en 2022. Il est tourné en Galice en 2021 en langues française, castillane et galicienne. Le film est présenté au festival de Cannes 2022, dans la section Cannes Première. Le jeune prodige Rodrigo Sorogoyen signe un thriller rural aux allures de western qui oppose un couple de néoruraux français - Denis Ménochet et Marina Foïs - aux paysans d'un village du nord de l'Espagne. Dans ce film intense et brutal où la nature et sa préservation sont au centre des enjeux, le cinéaste renvoie les hommes à leur animalité..


Mois de Juillet 2022

Dimanche 31 Juillet 2022 à 19h "Les nuits de Mashhad réalisé par Ali Abbasi Interprété par Mehdi Bajestant, Zar Amir Ebrahimi, Arash Ashtiani                                                                                                                                                                        Ali Abbasi, né en 1981 à Téhéran, en Iran, est un scénariste, réalisateur et monteur danois d'origine iranienne.

Iran 2001, une journaliste de Téhéran plonge dans les faubourgs les plus mal famés de la ville sainte de Mashhad pour enquêter sur une série de féminicides. Elle va s'apercevoir rapidement que les autorités locales ne sont pas pressées de voir l'affaire résolue. Ces crimes seraient l'œuvre d'un seul homme, qui prétend purifier la ville de ses péchés, en s'attaquant la nuit aux prostituées.  


Lundi 25 juillet 2022 à 19 h "Decision to leave" film sud-coréen co-écrit et réalisé par Park Chan-wook, réalisateur et scénariste, né le 23 août 1963 à Séoul....Après des études de philosophie, Park Chan-Wook crée une communauté de cinéphiles puis commence à travailler à différents postes dans l'industrie du cinéma. En 1992, il réalise son premier long métrage, Moon is the Sun's Dream, qui sera un échec. Son troisième film Joint Security Area (2002), un thriller politique, est un immense succès en Corée. Il réalise ensuite sa « trilogie de la vengeance » avec Sympathy for Mister Vengeance (2002), Old Boy (2004) - qui obtient le Grand Prix au Festival de Cannes - et Lady Vengeance (2005). Suivent le film fantastique Thirst, ceci est mon sang (2009) et Stoker (2013), production américaine dans laquelle il dirige Mia Wasikowska, Matthew Goode et Nicole Kidman. Son dernier long métrage, Mademoiselle, a été sélectionné en Compétition au Festival de Cannes 2016.

Synopsis : Hae-Joon, détective chevronné, enquête sur la mort suspecte d'un homme survenue au sommet d'une montagne. Bientôt, il commence à soupçonner Sore, la femme du défunt, tout en étant déstabilisé par son attirance pour elle. 


Dimanche 17 Juillet 2022 à 19 h "Ventura" De Pedro Costa, né le 3 mars 1959 à Lisbonne (Portugal), est un réalisateur, scénariste et directeur de la photographie portugais... Une majorité de ses films dépeint, sous une forme quasi-documentaire, le quotidien des marginaux et des immigrés des quartiers populaires de Lisbonne...En 1994, Casa de Lava est retenu dans la section « Un certain regard » du Festival de Cannes1.

SYNOPSIS Ventura, manœuvre retraité cap-verdien, erre dans une Lisbonne labyrinthique et cauchemardesque. Il se remémore la manière dont lui et ses amis du quartier Fontainhas ont traversé la Révolution des Œillets, dans la peur de la répression. Dans son errance Ventura rencontre Vitalina qui lui raconte sa propre histoire d'exil.


Lundi 11 Juillet 2022 "All eyes off me" d' Hadas Ben Aroya... le deuxième long-métrage de la réalisatrice israélienne Hadas Ben Aroya, c'est le côté gracieux de sa mise en scène, alors que certaines scènes qui se déroulent sous nos yeux ont de quoi interpeller voire embarrasser. Synopsis : Raconté en trois chapitres liés, le film suit une génération jeune et confiante. Danny est enceinte de Max. Elle veut profiter d'une fête pour le lui annoncer, mais n'y parvient pas. De son côté, Max explore les fantasmes sexuels de sa fiancée Avishag.


Mois de Juin 2022

Lundi 27 Juin à 19h "La Ruche" est un film kosovar (sorti 1 juin 2022) réalisé par Blerta Basholli, ...Blerta Basholli, née en 1983 au Kosovo.  

Ce premier long-métrage d'une jeune réalisatrice kosovare, narrant avec sobriété le combat d'une femme contre l'oppression patriarcale, s'inspire de l'histoire vraie de Fahrije Hoti. Multi-récompensé dans de nombreux festivals internationaux (à Sundance, aux Arcs et au Cinémed de Montpellier notamment), le film a déclenché une émotion collective inédite lors de sa présentation à Pristina. Blerta Basholli prouve ainsi qu'elle a su à la fois rester fidèle à l'histoire de son pays et la rendre accessible au-delà de ses frontières. Elle est surtout parvenue à retranscrire l'espoir porté par Farhije : un espoir nécessaire, communicatif et ô combien universel

Son mari est porté disparu depuis la guerre du Kosovo mais son corps n'a jamais été retrouvé : Farhije est dans l'impossibilité de faire son deuil. Elle doit également subvenir seule aux besoins de sa famille. Les ruches installées par son époux ne donnent que peu de miel et l'association de soutien aux victimes de la guerre a de sérieux problèmes financiers : Farhije se lance donc dans la production d'ajvar, un condiment local à base de poivrons rouges. Si elle imaginait que cette initiative fédérerait les femmes du village qui connaissent les mêmes difficultés qu'elle, elle se heurte rapidement à la dure réalité. Malgré la situation, malgré l'absence d'un grand nombre d'hommes, il est impensable pour la communauté qu'une femme travaille, conduise, prenne son destin en main pour assurer la survie des siens. Même son beau-père, même sa propre fille tentent de réprimer son indépendance. Fahrije leur oppose sa persévérance discrète, son humble résistance. Petit à petit, malgré les obstacles et les déconvenues, elle parvient à tracer un chemin vers une forme de résilience et ouvre une voie vers la solidarité...


Soirée des adhérents le vendredi 17 Juin 2022 à 19 h avec le film "I comete" la projection sera suivi d'un apéritif Corse pour prolonger le film...

Un film de Pascal Tagnati : Né en 1982 à Ajaccio, Pascal Tagnati est acteur, auteur, metteur en scène et réalisateur..

"Les grandes vacances en Corse. Ceux qui vivent à la ville retrouvent ceux qui n'ont jamais quitté le village. Les enfants s'égayent, les ados traînent, les adultes réfléchissent à l'avenir, les aînés commentent le temps qui passe. Familles et amis de toujours partagent ce moment suspendu dans la montagne." 


Lundi 13 Juin 2022 à 19 h "Seul la terre est éternel" de François Busnel et Adrien Soland

"Seule La Terre est éternelle", nouveau film-documentaire de François Busnel consacré à l'écrivain américain Jim Harrison. L'un des plus grands écrivains américains, Jim Harrison, raconte sa vie, qu'il a brûlée par les deux bouts et qui révèle une autre Histoire de l'Amérique. Il nous invite à revenir à l'essentiel et à vivre en harmonie avec la nature.


Dimanche 5 Juin 2022 à 19 h " Les Aristocrates" de Yukiko Sode film japonais, Il est présenté au festival international du de Rotterdam et au Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2021 où il obtient le Soleil d'Or et le Prix du Jury. «

Yukiko Sode, une cinéaste qui préfère le murmure à la vocifération, met en scène avec pudeur ce parcours d'émancipation nécessaire et signe un film secrètement enragé, à l'image de ses héroïnes qui apprennent à ne plus accepter l'inacceptable.

A presque 30 ans, Hanako est toujours célibataire, ce qui déplait à sa famille, riche et traditionnelle. Quand elle croit avoir enfin trouvé l'homme de sa vie, elle réalise qu'il entretient déjà une relation ambiguë avec Miki, une hôtesse récemment installée à Tokyo pour ses études. Malgré le monde qui les sépare, les deux femmes vont devoir faire connaissance

Mois de mai 2022

Lundi 30 Mai 2022 à 19 h "Limbo" Ben Sharrock est un Réalisateur, Scénariste Écossais

Sur une île éloignée de l'Écosse, un groupe de nouveaux réfugiés attendent les réponses de leur demande d'asile. Parmi eux se trouve Omar, un jeune musicien syrien dont l'oud de son grand-père, un instrument qu'il a transporté avec lui depuis sa terre natale, lui représente un fardeau


Dimanche 22 Mai 2022 à 19 h "Varsovie 83, une affaire d'État" est un film polonais réalisé par Jan P. Matuszyński.

Le film est basé sur le livre-enquête Żeby nie było śladów. Sprawa Grzegorza Przemyka du journaliste Cezary Łazarewicz paru en 2016.

Varsovie 1983. Le fils d'une militante proche de Solidarno est battu à mort par la police. Mensonges menaces : le régime totalitaire du Général Jaruzelski va tenter par tous les moyens d'empêcher la tenue d'un procès équitable. 


Lundi 16 Mai 2022 à 19h "La femme du fossoyeur, film somalien réalisé par Khadar Ayderus Ahmed, né le 10 janvier 1981 à Mogadiscio, est un réalisateur et scénariste finno-somalien.

Tous les jours, Guled guette la mort avec une gravité et une sincérité particulières. Il habite avec sa femme Nasra et son fils Mahad dans les quartiers pauvres de Djibouti, mais il est fossoyeur et doit se tenir prêt devant l'entrée de l'hôpital pour creuser la tombe des autres pour gagner sa vie. Un matin, cette question de vie et de mort rôde autour de sa propre famille... Dans le film, Guled (Omar Abdi), le jeune père volontaire et courageux, doit faire face à une vie quotidienne déjà très éprouvante en tant que fossoyeur quand il apprend que sa femme Nasra (Yasmin Warsame) est gravement malade. L'opération nécessaire dépasse de loin les possibilités financières du travailleur aussi honnête que pauvre. La seule solution est de rentrer au village qu'il avait jadis quitté, parce que la communauté villageoise avait condamné son mode de vie en faveur de l'amour et de la liberté, et réclamer sa part du patrimoine.


Lundi 9 Mai 2022 à 19h "Murina" d'ANTONETA ALAMAT KUSIJANOVIĆ

Antoneta Alamat Kusijanovic écrit et réalise. Elle est née à Dubrovnik et basée à New York. Elle est diplômée de l'Académie des arts dramatiques de Zagreb et de l'université Columbia. Son court métrage Into the Blue a été récompensé dans de nombreux festivals. Murina est son premier long métrage, développé avec le soutien de la Cinéfondation, du Goethe-Institute et du Jerusalem Film Lab. Il est co-produit par Martin Scorsese.

Julija, une adolescente fougueuse, et Ante, son père autoritaire, vivent une existence tranquille mais isolée sur une île Croate. Alors qu'Ante tente de négocier un accord qui changera peut-être leur vie, la visite d'un vieil ami de la famille fait émerger des tensions. Julija entrevoit une opportunité dans la venue du visiteur et ces quelques jours portent la marque du désir et de la violence.


Lundi 2 mai 2022 à 18h30 "Et il y eut un matin" d'Eran Kolirin scénariste et réalisateur israélien, né le 4 novembre 1973 à Holon. Il s'est fait connaitre en France avec le film La Visite de la fanfare. La Visite de la fanfare, lui vaut une reconnaissance de la critique et plus de 50 récompenses prestigieuses à travers le monde, dont huit prix Ophir de l'Académie Israélienne du Film, le Prix Coup de Cœur du Jury Un Certain Regard à Cannes 2007 et l'European Discovery Award. Son deuxième long métrage, The Exchange, est présenté en Compétition au 68e Festival de Venise et obtient plusieurs prix, dont le Prix FIPRESCI au Festival International du Film de San Francisco. Son troisième film, Beyond the Mountains and Hills, a sa première mondiale à Un Certain Regard en 2016 et reçoit un accueil élogieux à sa sortie.

Sami vit à Jérusalem avec sa femme Mira et leur fils Adam. Ses parents rêvent de le voir revenir auprès d'eux, dans le village arabe où il a grandi.


Mois d'Avril 2022

Dimanche 24 Avril 2022 à 19h "Plumes" Réalisateur : Omar El Zohairy De nationalité égyptienne

Né le 27 août 1988 au Caire (Égypte) il obtient son diplôme de l'Institut du Cinéma du Caire en 2013. Il est assistant réalisateur des plus grands réalisateurs égyptiens

Plumes a été présenté à la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes 2021, où il a obtenu le Grand Prix. Le cinéma égyptien est peu connu en Europe.

Une mère passive, dévouée corps et âme à son mari et ses enfants. Enfermée dans un quotidien monotone, rythmé de tâches banales et répétitives, elle se fait aussi petite que possible. Un simple tour de magie tourne mal pendant l'anniversaire de son fils de quatre ans et c'est une avalanche de catastrophes absurdes et improbables qui s'abat sur la famille. Le magicien transforme son mari, un père autoritaire, en poule. La mère n'a d'autre choix que de sortir de sa réserve et assumer le rôle de cheffe de famille, remuant ciel et terre pour retrouver son mari. Luttant pour sa survie et celle de ses enfants, elle devient peu à peu une femme indépendante et forte.  


Le 14 avril 2022  Contes du hazard et autres fantaisies  film japonais réalisé par Ryūsuke Hamaguchi et sorti en 2021. Il est présenté en avant-première à la Berlinale 2021, où il obtient le grand prix du jury.

Un triangle amoureux inattendu, une tentative de séduction qui tourne mal et une rencontre née d'un malentendu.  La trajectoire de trois femmes qui vont devoir faire un choix... 


Après une séance photo, Meiko partage un taxi avec son amie Tsugumi. Celle-ci lui raconte sa rencontre avec un homme et la soirée « magique » qu'ils ont passée ensemble. Ce récit renvoie Meiko vers sa propre histoire... Mère de famille ayant repris ses études, Nao a une relation avec un camarade plus jeune qu'elle. Elle accepte de tendre un piège à un professeur réputé qu'elle admire... Venue assister à une réunion d'anciens élèves, une quarantenaire croise une ancienne amie de lycée. Alors qu'elles se confient l'une à l'autre, un malentendu donne une toute autre tournure à leurs retrouvailles...

Chaque histoire a un point commun : elle livre des portraits de femmes dans toute leur complexité, leurs élans et leurs humaines contradictions, et celles-ci sont incarnées par des actrices toutes aussi subtiles les unes que les autres. Quelque part entre le Français Éric Rohmer et le Coréen Hong Sang-soo, ces bluettes qui interrogent sur le rapport à l'autre, le désir, le fantasme, mais aussi la puissance du souvenir. 

Elles ont en commun une certaine forme de renoncement, mêlant légèreté et souffrances, avec une pudeur à chaque fois renouvelée. Mensonge, apparences, dignité ont à chaque fois un rôle essentiel, les non-dits étant au coeur de chaque intrigue. Un véritable plaisir de cinéma et une ode à la vie !


Dimanche 10 avril 2022 à 17h "Woman do cry " un film dramatique franco-bulgare, réalisé par Mina Mileva, Vesela Kazakova

Présenté au dernier festival de Cannes dans la sélection Un Certain Regard, « Women Do Cry », les réalisatrices bulgares filment caméra au poing des destins de femme dans une Bulgarie déchirée par les questions de genre.

Au cœur du film, ce qui pourrait presque ressembler à un documentaire, filmé lors de manifestations de défenseurs de la famille traditionnelle contre les forces progressistes. Comme l'explique l'une des réalisatrices, Vesela Kazakova : « La constitution bulgare définit " la femme " comme une personne qui donne naissance à un enfant. Nous avons alors assisté à des soulèvements nationalistes motivés par la crainte que l'Europe ne tente d'imposer des valeurs " gay " »...Women Do Cry, c'est un hommage vibrant à la force des femmes.


Mois de Mars 2022

  • Dimanche 27 mars 2022 17h Les Poings desserrés, film dramatique russe réalisé par Kira Kovalenko sorti au festival de Cannes 2021. Le film y remporte le Prix Un certain regard. Kira Kovalenko, née le 12 décembre 1989 à Naltchik.

Avec Milana Aguzarova, Alik Karaev, Soslan Khugae

Dans une ancienne ville minière du Caucase, en Ossétie du Nord, une jeune femme, Ada, tente d'échapper à la mainmise d'une famille qu'elle rejette autant qu'elle l'aime.

Une poignée de minutes suffit pour ressentir presque physiquement l'ambiance sinistre qui règne dans la petite ville du deuxième long-métrage de Kira Kovalenko, 


Lundi 21 Mars 2022 à 18h30 "Nous" d'Alice Diop Alice Diop, née en 1979, est une réalisatrice française. Elle est l'autrice de films documentaires de société.(place à 4 euros faisant partie du printemps du cinéma) 

Pour son documentaire, Alice Diop filme les habitants qui longent l'itinéraire de la ligne B du RER. Face à ce réel d'où émerge une poésie brute, quelques musiques (intra-diégétiques) se font entendre à l'intérieur des images, quand par exemple des jeunes écoutent dans un parc "La Foule" de Edith Piaf, ou lorsqu'un feu d'artifice est illustré par la pièce orchestrale "The King's League Overture" de Francesco D'Andrea. Jean Ferrat ("Ma France") conclut au générique avec une chanson dont les paroles font écho au portrait cosmopolite du pays ("Cet air de liberté au-delà des frontières. Aux peuples étrangers qui donnaient le vertige. Et dont vous usurpez aujourd'hui le prestige. Elle répond toujours du nom de Robespierre. Ma France").


Dimanche 13 Mars 2022 à 17h "Sous le ciel de Koutaïssi" d'Alexandre Koberidze

Alexandre Koberidze est né en 1984 à Tiflis en Géorgie. Après des études à Tbilissi, il rejoint l'académie allemande de cinéma et de télévision de Berlin (dffb). Son premier long métrage, "Let the summer never come again (Lass den Sommer nie wieder kommen", 2017) lui vaut de nombreuses récompenses, en particulier le Grand Prix du FID de Marseille.  


Lundi 7 mars 2022 à 18h30 "Picolo corpo" de Laura Samani ... Cannes 2021 semaine de la critique 

En 2016, Laura Samani filmait déjà, dans son court-métrage La Santa che dorme, la foi.

Dans un même écrin pictural, la cinéaste présente son premier long-métrage, Piccolo Corpo, un film où son héroïne Agata, fait son propre chemin de croix pour sauver l'âme de son enfant mort-né.

"J'avais envie d'explorer la croyance qu'elle soit religieuse ou non, même si en l'occurrence ici, de par son contexte, elle l'est. Il y a encore quelques années, dans la religion catholique, on pensait que si un enfant mourrait à sa naissance, son âme resterait en errance dans les limbes. C'est une violence que ne supporte pas Agata."

Dans un village italien de pêcheurs, l'enfant d'Agata, mort-né, est condamné à errer dans les Limbes. Il existerait un lieu dans les montagnes où son bébé pourrait revenir à la vie, le temps d'un souffle, afin d'être baptisé. Agata entreprend ce périple et rencontre sur son chemin Lynx, une personne solitaire et troublante, qui lui propose son aide.

Mois de février 2022

Dimanche 27 février 2022 à 19h "Les Innocents" de Eskil Volt, réalisateur et scénariste norvégien né en 1974. Prix Un certain regard. Pour son premier long-métrage, distingué par le Prix du public et celui de la critique au Festival du film fantastique de Gérardmer, Eskil Vogt explore la cruauté de l'enfance.

A la fin du XIXe siècle, une préceptrice s'occupe de deux jeunes enfants, tourmentés par les fantômes de leur précédente enseignante et de son amant. Elle essaie de convaincre le tuteur des enfants de la réalité de cette influence néfaste, alors qu'elle-même présente les symptômes d'une maladie mentale. Les Innocents est un terrifiant film surnaturel, réaliste, violent et sensoriel, parfaitement maîtrisé formellement. Si ça vous aide, la principale inspiration du film, revendiquée par Eskil Vogt, est le vertigineux manga Dômu de Katsuhiro Otomo, traduit en France sous le titre Rêves d'enfants : un prototype d'Akira, paru en 1980, avec des gamins doués de pouvoirs psy qui finiront par déchaîner l'apocalypse dans les barres de leur cité. L'apocalypse des Innocents est -échelle oblige- infiniment plus modeste visuellement, mais tout aussi concrète et terrifiante.


Lundi 21 février 2022 à 18h30 "The Chef" de Philip Barantini et James Cummings (Boiling Point) avec Stephen Graham , Vinette Robinson , Alice Feetham

En présence "d'Alain Llorca" de Saint Paul de Vence, Chef étoilé au Michelin, ce lundi 21 février pour débattre avec nous!!

Le cinéaste et acteur britannique, qui a travaillé douze ans dans des restaurants, décrit la solitude et la pression du métier, encore plus fragilisé par la pandémie et le Brexit." Magic Friday" : le vendredi avant Noël, la soirée la plus fréquentée de l'année. Dans un restaurant gastronomique de Londres, côté cuisine, à quelques minutes du coup de feu, tout le personnel est en ébullition. Mais les problèmes s'accumulent autour du chef étoilé Andy Jones et de sa brigade. S'ajoute à cela la pression constante d'une clientèle toujours plus exigeante qui menace de mener le restaurant à sa perte...  


Dimanche 13 février 2022 à 18h30 "Un monde" de Laura Wandel réalisatrice et scénariste belge. Le film est présenté en sélection officielle au Festival de Cannes 2021 dans sa section Un certain regard. Il y est remarqué et bien accueilli, ovationné pendant de longues minutes.

Nora entre en primaire lorsqu'elle est confrontée au harcèlement dont son grand frère Abel est victime. Tiraillée entre son père qui l'incite à réagir, son besoin de s'intégrer et son frère qui lui demande de garder le silence, Nora se trouve prise dans un terrible conflit de loyauté. Une plongée immersive, à hauteur d'enfant, dans le monde de l'école.

Laura Wandel a tourné son premier long métrage sur le harcèlement scolaire. Un film qu'elle a souhaité à hauteur d'enfant, avec leurs mots et leur émotion. Une tâche ardue mais bien menée. (Télérama) 

Evénement à l'Espace Centre le 5 février 2022 :« A la vie » en présence de la réalisatrice

Belle réussite que cette rencontre avec la réalisatrice Aude Pépin et la Sage Femme Chantal Birman!! Le public venus nombreux a été conquis par Chantal Birman, son enthousiasme, son énergie, sa belle bienveillance envers les femmes qu'elle va visiter et son engagement pour la condition féminine en général. le public a été conquis également par les qualités du documentaire d'Aude Pépin, son premier mais pas le dernier, comme elle nous l'a dit...par la complicité de ces deux femmes que l'on voit transparaître tout au long du film, celui-ci sans fard et chargé de beaucoup d'humanité. Merci Mesdames!!

Le débat qui a suivi la projection a été tout aussi riche, tant par les questions posées que les réponses apportées par Aude et Chantal  

Nous remercions les Elus présents Madame la député des Alpes Maritimes Laurence Trastour et Roland Constant élu à la culture à Cagnes sur Mer et Monsieur Christian Fayol exploitant de la salle Espace Centre. 

L'association Cagnes Art Ciné et le cinéma Espace Centre propose samedi 5 février à 20 heures. le film "A la vie" en présence de la réalisatrice Aude Pepin (une enfant du pays !) et de Chantal Birman.

Aude Pépin est actrice (chez Maïwenn, Mia Hansen-Løve et Mikael Buch, entre autres) Dès 1995, elle suit des cours de théâtre dans diverses écoles jusqu'en 2007, date à laquelle elle intègre le très célèbre Cours Florent. Pendant seize ans, elle a été journaliste pour des émissions sur Canal et France 5.... " À la vie" est son premier film, sorti en salles en 2021.

Chantal Birman, sage-femme libérale et féministe, a consacré sa vie à défendre le droit des femmes. À presque 70 ans, elle continue de se rendre auprès de celles qui viennent d'accoucher pour leur prodiguer soins et conseils. Entre instants douloureux et joies intenses, ses visites offrent une photographie rare de ce moment délicat qu'est le retour à la maison.

Lundi 7 février 2022 à 18h30 "The card counter" Paul Schrader est un scénariste et réalisateur américain né le 22 juillet 1946 à Grand Rapids. Il a collaboré avec les plus grands noms du cinéma aux États-Unis, parmi lesquels Sydney Pollack, Martin Scorsese, Brian De Palma et Steven Spielberg.

Programme de Janvier 2022

Lundi 31 janvier 2022 "Licorire pizza" réalisé par Paul Thomas Anderson.

Paul Thomas Anderson est né le 26 juin 1970 à Studio City en Californie, est un scénariste, réalisateur et producteur de cinéma nord-américain. Il commence à la télévision comme assistant de production sur des téléfilms et des jeux télévisés.


Dimanche 30 janvier "Mes frères et moi" de Yohan Manca réalisateur, scénariste, acteur et producteur français....(Festival de Cannes 2021 - Un Certain Regard)

Yohan Manca suit les cours Florent, avant de débuter sur les planches dans : Pourquoi mes frères et moi on est parti. En 2018, il tourne dans son premier film : Escapada.

Dimanche 16 janvier 2022  "Le diable n'existe pas" de : film iranien réalisé par Mohammad Rashtouf, sorti en 2020 

Mohammad Rashtouf est né à Chiraz en 1973, a étudié la sociologie à l'Université de Chiraz puis le montage cinématographique à l'institut d'études supérieures Sooreh de Téhéran. En décembre 2010, il est arrêté avec Jafar Panahi (avec qui il co-réalise un film) ils sont condamnés à un an de prison, pour "actes et propagande hostiles à la République Islamique d'Iran"

Lundi 10 janvier 2022 à 19 h "Lamb" Film de 2021. Réalisé par l'Islandais Vladimir Jóhannsson Cascadeur, Réalisateur, Scénariste, né le 1 janvier 1977

Programme Décembre 2021

lundi 20 décembre 2021 à 19h "First cow" .. Film de l'Américaine Kelly Reichardt 

Kelly Reichardt, née le 3 mars 1964 à Miami, est une scénariste et réalisatrice américaine. Elle remporte le grand prix du festival du cinéma américain de Deauville 2013 avec le film Night Moves. En 2020 son film First Cow remporte le prix du jury dans ce même festival

 dimanche 19 décembre 2021 à 17h "Lingui"... ...film du Tchadien Mahamat-Saleh Haroun

Mahamat Saleh Haroun, né en 1961 à Abéché, est un réalisateur franco-tchadien vivant en France depuis 1982. Il a aussi été ministre du développement touristique, de la culture et de l'artisanat du Tchad durant un an


lundi 6 décembre 2021 Les Olympiades... film français réalisé par Jacques Audiard, sorti en 2021. Il s'agit d'une adaptation de la série de bandes dessinées "Les Intrus" d'Adrian Tomine photo ci-dessous (Adrian Tomine, né 31 mai 1974 à Sacramento, est un auteur de bande dessinée américain).

Programme Novembre 2021

lundi 29 novembre 2021 "Tre Piani"  film réalisé par Nanni Moretti avec Margherita Buy, Nanni Moretti. Le film est présenté en compétition au Festival de Cannes ... 

  dimanche 21 novembre 2021 "Compartiment 6" de Juho Kuosmanen

« Compartiment N°6 », odyssée fantôme jusqu'aux confins de la Russie

Compartiment n° 6 est un film germano-estono-russo-finlandais réalisé par Juho Kuosmanen et sorti en 2021. C'est l'adaptation du roman du même nom paru en 2011 de l'écrivaine finlandaise Rosa Liksom.


2021 Association Cagnes Art Ciné | Tous droits réservés.
Optimisé par Webnode
Créez votre site web gratuitement ! Ce site internet a été réalisé avec Webnode. Créez le votre gratuitement aujourd'hui ! Commencer